Parfumeur à l’origine de nombreux succès de la parfumerie, Nathalie Feisthauer nous apporte son avis d’experte sur 3 parfums récemment sortis : Boucheron Fleurs, Magnolia Folie de Roger & Gallet et Chrome Aqua d’Azzaro.

magnolia folie boucheron fleurs

Boucheron Fleurs (Boucheron)
Le parfum est joli mais je garde de Boucheron l’image d’une marque des années 80. Comme l’original, la fragrance est un bouquet floral, mais plus moderne ici. La fleur d’oranger domine, davantage traitée avec des effets chèvrefeuille, tilleul ou seringa que gardénia ou tubéreuse. Ce n’est pas un bouquet opulent, il y a une certaine fraîcheur et une floralité transparente. En évolution, le parfum est très crémeux, à la fois boisé et musqué. Concernant la couleur bleue du verre et du capot, la première impression n’est pas forcément féminine ou florale : on pourrait penser à un univers masculin ou aquatique. Mais la marque a sans doute suggéré l’idée d’une fleur nocturne, plus mystérieuse.

Chrome Aqua (Azzaro)
C’est relativement différent du Chrome original, qui est un accord frais, fougère, mélange de notes musquées et d’agrumes, proche de ck one. Chrome Aqua est plus aquatique et pourrait rappeler Acqua di Giò pour Homme, mais l’aspect aquatique est relativement modéré en évolution. Il y a un côté végétal, une fraîcheur boisée un peu pin, un départ hespéridé et aussi une certaine transparence. Au final, je dirais que cette variation Aqua, c’est plus splash que marin.

Magnolia Folie (Roger & Gallet)
Je connais depuis longtemps la créatrice du parfum, Frédérique Terranova mais je ne savais pas qu’elle créait aussi pour la parfumerie fine. Ça me rappelle certains parfums fleuris des années 70-80 comme Tatiana de Diane von Furstenberg (1975) ou Valentino de Valentino (1978), un bouquet floral opulent un peu vert. De fait, Magnolia Folie est assez atypique et très élégant. En parfumerie, le magnolia est une note florale douce un peu typée muguet et aussi légèrement fruitée. Ici le parfum a aussi des facettes gardénia, tubéreuse, mais avec une certaine fraîcheur. J’aime beaucoup.

Chrome Aqua (Azzaro) et L'Eau de Gina (Au Pyas de la Fleur d'Oranger), photos marques. Photos d'entête : Magnolia Folie (Roger & Gallet) et Bouchron Fleurs, photos Parfumista

Chrome Aqua (Azzaro) et L’Eau de Gina (Au Pays de la Fleur d’Oranger)

Nous en avons également profité pour interroger Nathalie sur une de ses dernières collaborations.

L’Eau de Gina (Au Pays de la Fleur d’Oranger)
Pour créer cette fragrance je me suis inspirée d’un buisson de seringa, une fleur qui rappelle le chèvrefeuille et les fleurs blanches. Il y a également des notes de rose, de fruits, d’épices et un fond plus boisé. Gina c’est une femme soleil, une belle Italienne du Sud, d’où la volonté d’avoir une certaine fraîcheur et luminosité dans ce bouquet floral.

Entête : Magnolia Folie (Roger & Gallet) et Boucheron Fleurs, photos Parfumista

 

Et vous, avez-vous testé ces parfums ? Lequel vous tente le plus ?

5 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

2 commentaires à “Boucheron Fleurs, Magnolia Folie, Chrome Aqua : Sniff-test Parfumista

  1. Laure

    Merci à Nathalie Feisthauer pour ce sniff-test printanier. L’Eau de Gina est bien tentante, ainsi que Magnolia Folie.
    J’ai reçu la semaine dernière une vignette-échantillon de l’Occitane, Herbae (eau de parfum), un floral vert qui pourrait être dans la même veine que Magnolia Folie…

    1. Parfumista

      Bonjour Laure, merci de votre message.
      Les floraux-verts, voilà une tendance qui change des parfums gourmands !

Laisser un Commentaire (attention : les smileys peuvent poser problème)

obligatoire