Joyau unique et sensoriel, telle est la signification de J.U.S. Brigitte Wormser, une des trois créatrices nous raconte l’aventure et la démarche de cette marque de niche atypique.

brigitte wormser JUS

1/ Bonjour Brigitte, pouvez-vous nous raconter votre premier souvenir olfactif ?
J’étais enfant, je passais les vacances de février avec mes grands-parents à Nice. C’était l’hiver, le temps du Carnaval et la saison du mimosa. Cette odeur florale verte, poudrée, riche, douce, miellée et amandée me transporte toujours dans mes souvenirs d’enfance.

2/ Comment l’aventure J.U.S a-t-elle commencé ?
J.U.S a commencé par un exercice de style. Thierry de Baschmakoff et son agence de design ont cherché à introduire dans la parfumerie de niche des concepts qui n’existaient pas ou peu : l’upcycling*, l’open-source** et le collaboratif. Quand Thierry nous a parlé de ce projet, Jean Baptiste Roux et moi-même lui avons dit : « c’est super, lançons J.U.S pour proposer une marque différente et décomplexée ! ». Nous souhaitions provoquer l’étonnement dans l’industrie de la niche, qui est devenue si banalisée et académique.

3/ Votre collection a été conçue dans un esprit à la fois pop et vintage. Pourriez-vous nous en dire plus ?
Les années 50 et 60 sont notre fil rouge. Les trois flacons de la collection Joyaux Uniques sont issus d’ancien moules datant des années 50 et 60, ces flacons vintages ont été revisités avec des couleurs très « flashy ». Les couleurs pop étaient à la mode dans ces années-là. Quant aux motifs géométriques de nos packagings, ils sont inspirés des papiers peints en vogue à l’époque.

jus flacons et etuis

4/ Comment choisissez-vous les parfumeurs avec qui vous travaillez ?
Nous choisissons les parfumeurs pour leur créativité, leur écriture olfactive… et surtout leur sensibilité à notre approche à la fois décalée et écoresponsable. Je pousse les parfumeurs à puiser dans leurs souvenirs d’enfance pour créer des parfums très personnels. Chacun a carte blanche en travaillant pour J.U.S, nous offrons une grande liberté à nos parfumeurs.

5/ Vous avez fait le choix de la transparence en partageant les formules de vos parfumeurs. C’est inhabituel, la parfumerie a l’habitude d’être un univers plutôt secret.
L’open-source est une vraie nouveauté dans la parfumerie, mais pour moi c’était une jolie manière de mettre en valeur le travail du parfumeur. Il se met à nu en quelque sorte quand il dévoile sa formule. Et le consommateur comprend la difficulté, la sophistication et la complexité d’une formule de parfum. Comme un grand chef en gastronomie.

6/ Dans quelle mesure votre maison s’inscrit-elle dans une démarche écoresponsable ?
Rien ne se perd et tout est dit. C’est notre credo. De l’upcycling à la la rechargeabilité, en passant par la transparence des formules et du discours, nous sommes une maison 100 % Made in France qui revendique une démarche écoresponsable. Les flacons peuvent être remplis à nouveau, soit au bar à parfums au Printemps Haussmann, soit via les recharges en aluminium développées pour protéger parfaitement les fragrances de la lumière.

JUS made in france

7/ Quels sont les projets à venir pour J.U.S ?
Notre dernier né est Bloomastral, un très beau parfum floral créé par Alexandra Carlin. Quant aux projets à venir, ils sont multiples. Nous proposerons bientôt des bougies et des fragrances pour la maison, mais aussi de nouveaux parfums. De nouvelles couleurs viendront habiller nos packagings. Nous tendons vers toujours plus de créativité !

 

(*) valorisation d’un matériau pour créer un matériau à plus grande valeur ajoutée

(**) ici, la publication des formules

 

Connaissiez-vous cette marque de parfums ? Etes-vous tenté(e) par le concept ?

5 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

3 commentaires à “Interview parfumée : Brigitte Wormser, de J.U.S

  1. Laure

    Bonsoir,
    Une interview passionnante de la créatrice Brigitte Wormser pour J.U.S dont je ne connaissais que le nom.
    Les années 50-60 pour fil rouge me plaisent bien.
    Et pourquoi pas Bloomastral le dernier né ?
    Reste à savoir comment se procurer des échantillons en province…
    Belle soirée !

    1. Parfumista

      Merci Laure.
      Vous vous étiez un peu emmêlée entre Martine Wonner et Brigitte Wormser mais on a rectifié.
      C’est vrai qu’on a pas mal entendu parler de la première pendant la période de Covid ;-)
      Bonne fin de semaine et à bientôt sur Parfumista

      1. Laure

        Toutes mes excuses et merci d’avoir rectifié… Martine Wonner est de plus la députée de mes parents…
        Bonne fin de semaine à vous également ;)

Laisser un Commentaire (attention : les smileys peuvent poser problème)

obligatoire