Parfumeur à l’origine de nombreux succès de la parfumerie, Nathalie Feisthauer nous apporte son avis d’experte sur le relancement de Moustache de Rochas et deux créations pour Chris Collins.
moustache rochas parfumista

Moustache Original 1949 Eau de Toilette et Moustache Eau de Parfum (Rochas) :

Les deux fragrances sont vraiment très différentes.

L’eau de toilette originale est une eau fraîche signée Edmond Roudnistska, le créateur d’Eau Sauvage et on sent d’ailleurs une certaine parenté entre ces deux créations. On a un départ très citron, verveine, des notes aromatiques et le parfum devient un peu plus chypré en évolution. Plus animalisé aussi avec un côté costus, une racine qui a un parfum animal, légèrement cheveux sales. Ça reste frais cependant avec un style un peu rétro par rapport aux parfums masculins actuels.

L’eau de parfum est très éloignée olfactivement, ce n’est pas du tout hespéridé. Le départ est assez vert, feuille de violette, mais l’évolution est plus orientale, boisée, très légèrement cuir suédé. Ça pourrait être un Fahrenheit plus vanillé et ambré.

J’aime beaucoup les deux flacons, élégants, lourds, cannelés.

sweet taboo autumn rhythm chris collins

Nous en avons également profité pour interroger Nathalie sur une de ses dernières collaborations.

Sweet Taboo et Autumn Rhythm (Chris Collins) :

J’ai rencontré le créateur, un ancien mannequin élégant et charismatique, à Milan lors du salon Esxence consacré aux marques de niche.

Après une première série de trois parfums, Chris Collins voulait lancer des fragrances avec un style plus « Dark Romance », nom qu’il a finalement donné à cette nouvelle collection.

Pour Sweet Taboo, je me suis inspirée de l’idée de sa peau mate, j’ai imaginé un oriental épicé vanillé, avec des notes ambrées, fève tonka, cannelle, cardamome mais aussi une touche gourmande cacao / café.

Autumn Rhythm est plus cuiré et boisé, avec le suederal qui apporte une facette daim très veloutée. Un effet renforcé par des notes de muscs blancs, de bois de cachemire et d’iris.

 

Et vous, avez-vous testé ces parfums ? Lequel vous tente le plus ?

6 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

5 commentaires à “Moustache, Sweet Taboo : Sniff-test Parfumista

  1. Louise C

    Bonjour,
    Merci pour cet article :)
    Je suis toujours un peu déçue quand les marques surfent sur les tendances des anciens parfums et ressortent un parfum qui porte le même nom que l’original mais ne sent pas du tout pareil.
    C’est vraiment dommage et cela porte à confusion pour le consommateur !
    Quand à la marque de Chris Collins, j’aimerais bien sentir ces deux créations.

    1. Parfumista

      Merci Louise.
      Oui, ces deux versions de Moustache sont très différentes et il ne faut pas se tromper.
      A vrai dire, les deux sont intéressantes et chacune a une vraie identité, peut-être aurait-il fallu appeler la nouvelle eau de parfum différemment, mais comment ? Pas simple.
      En tout cas il est vraisemblable que le relancement de la seule eau de toilette aurait été un échec commercial. Elle est très belle mais olfactivement très en décalage avec les tendances actuelles.
      La solution aurait peut-être été de relancer Moustache (et pourquoi pas aussi Globe) avec ce même flacon et de créer de nouveaux parfums masculins avec ce même design de flacon. Qu’en pensez-vous ?

      1. Louise C

        Bonjour,
        Il est vrai que les parfums plus anciens sont vraiment différents des tendances actuelles. Pour ceux qui aiment le parfum, c’est très agréable de les ressentir. Au contraire des personnes qui aiment les parfums sucrés qui trouvent ces parfums vieillots.
        Peut être qu’un autre nom aurait été plus intuitif mais comme vous le dites, cela n’est pas simple.

  2. Laure

    Bonjour et merci pour ce sniff-test.
    Concernant Moustache, je vais faire preuve d’indulgence dans la mesure où Interparfums a racheté Rochas à Procter & Gamble. Ils font ce qu’ils peuvent pour rattraper le désastre laissé par Procter & Gamble. Interparfums a retravaillé l’Eau de Rochas qui a retrouvé un peu de caractère.
    Toutefois, il aurait été judicieux d’attribuer un nom comme par exemple « Un air de Moustache » qui change sans changer…
    Concernant les créations de Nathalie Feisthauer, les deux sont tentantes avec une petite préférence pour Autumn Rhythm qui n’a pas de petite touche gourmande contrairement à Sweet Taboo.
    Bonne fin d’après-midi !

  3. Max

    Les deux Moustache ont l’air plutôt intéressants. Le premier avec la verveine et les notes aromatiques a l’air prometteur. Et l’aspect vert (j’aime beaucoup la feuille de violette), boisé et cuiré du second correspond à mes goûts. L’adjectif « rétro » du premier me fait peut être un peu peur, mais je ne veux pas me baser dessus pour le juger.
    Pour ce qui est de Chris Collins, Sweet Taboo avec ses notes tonka et café/cacao m’a l’air alléchant.
    Et je retiens le suederal dans ma liste d’achats. Une molécule « daim » doit sentir divinement bon !

Laisser un Commentaire (attention : les smileys peuvent poser problème)

obligatoire