18 ans après avoir lancé sa Cologne, Mugler en dévoile quatre nouvelles, à la fois familières et innovantes. Pour l’occasion Cologne devient Come Together…

cologne mugler 2019

En 2001, Thierry Mugler nous interpellait une fois de plus : après son iconique accord gourmand praline Angel en 1992, il revisite un autre souvenir affectif de son enfance, la Cologne.

Mais pas pour en proposer une version traditionnelle, fraîche et hespéridée. Non, il ose une version plutôt extrême fraîcheur, sentant l’herbe coupée et construite autour de muscs et d’une mystérieuse note S dont Alberto Morillas, son créateur, cache le nom.

Avec cette overdose de muscs blancs, il réussit le pari de rendre la cologne plus moderne, sensuelle, intimiste, tout en allongeant la durée du sillage.

En 2019, il se réapproprie sa Cologne originelle qu’il nomme Come Together, en en conservant les codes initiaux. Mugler imagine quatre autres colognes, à facettes olfactives différentes mais toujours centrées autour de son « rayon vert lumineux ».

On trouve ainsi Take Me Out, la florale, Run Free, la boisée, Fly Away, l’aromatique et Love You All, l’ambrée. La marque distille encore et toujours des ingrédients insolites aux vertus hallucinatoires ! Des ingrédients un peu dévoilés par Pierre Aulas, directeur du développement olfactif de Mugler.

Cette collection de colognes innovantes présente l’originalité de se porter seules ou mélangées, pour créer sa propre signature. Celui ou celle qui les porte peut changer de sensations à tout moment de la journée, en fonction de son style, humeur ou envie.

Pour accompagner ce lancement, pas d’égérie mais Mugler a fait appel à l’artiste Ugo Bienvenu. Issu de la pop culture, il a imaginé un petit film où des personnages de BD vivent des sensations sensorielles, selon les colognes choisies, dans un univers psychédélique aux flacons aux couleurs fluo.

Pour les plus curieux d’entre vous, découvrons ensemble ces créations. Tout d’abord Comme Together, puis les quatre nouveautés dans une deuxième partie.

Come Together : la cologne musquée
Etes-vous prêt à vivre la plus troublante des unions ? (Do you feel it coming?) nous susurre Mugler. Come Together est la cologne originelle de 2001, celle qui souffle le chaud et le froid.

Elle fait la part belle aux muscs blancs (dont sans doute l’Habanolide, un musc de Firmenich) pour un effet chaud, fer à repasser, avec un coté linge propre, à odeur de peau. On retrouve aussi cette chaleur musquée dans l’eau bienfaisante Shiso de Roger et Gallet ou Emporio White for Her d’Armani.

La fraîcheur de Come Together est obtenue par la verdeur du petit grain et une sensation de gazon tondu, comme une bouffée d’air frais à la campagne.

Sensation voulue : harmonie. Chromie : le flacon est vert fluo.

La note secrète est « S » comme… un accord sperme. Come Together initie « des sensations excitantes et laisse sur la peau le souvenir du plus chaud des corps à corps » promet Mugler. Cela n’est pas sans rappeler le déroutant Sécrétions Magnifiques d’Etat Libre d’Orange, avec son fameux S comme Sang, Sueur, Salive et Sperme.

 

Take Me Out, Run Free, Fly Away, Love You All : découvrez les nouvelles Colognes de Mugler

 

Connaissez-vous Come Together (Cologne) ? L’avez-vous déjà porté ?

5 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

4 commentaires à “L’expérience Cologne inédite de Mugler

  1. Max

    Je me souviens avoir lu une discussion sur le site beauté-test à propos du parfum Sécrétions Magnifiques et les avis étaient furieusement négatifs.
    Je pense que les gens ne sont pas vraiment prêts à s’embarquer dans les mouvements artistiques des parfumeurs, et si le sperme a un côté assez captivant (le don de la vie, entre autres, mais pas des moindres) et je comprends bien cette fougue à mettre en scène un fluide aussi significatif, le public ne semble pas happé par cette frénésie artistique et ne voit que l’aspect tabou et, oserais-je dire, sale du liquide.
    C’est d’ailleurs là tout le problème d’Etat Libre d’Orange, qualifié très justement d' »enfant terrible de la parfumerie » par je ne sais plus quel rédacteur ; ils partent d’inspirations artistiques très poussées que le grand public a beaucoup de mal à suivre.
    Je ne saurais donc que trop conseiller à Mugler de tempérer son enthousiasme à divulguer sa source d’inspiration…
    Pour ce qui est de mon avis personnel sur les Colognes, je n’en porte que très peu. A part l’Eau de l’Artisan, que, je dois dire, je trouve oubliable, et l’eau parfumée au thé rouge de Bvlgari que je trouve trop féminine à mon goût, je n’en porte aucune, et pour cause : je préfère les eaux de toilette et de parfum qui durent plus dans le temps, quitte à avoir un sillage moindre.
    Quelqu’un saurait-il si la longévité des colognes de Mugler est à la hauteur ?

    1. Parfumista

      Bonjour Max,
      Merci de votre commentaire.
      Mugler parle juste de note S, mais le parfumeur a par le passé reconnu qu’il s’agissait de cet accord.
      Cela dit, la Cologne de Mugler a une odeur très propre, un peu ouatée due à la forte teneur en muscs.
      Par ailleurs, Cologne Come Together est une eau de toilette. Idem pour les 4 nouvelles colognes dont nous vous parlerons dimanche. Mais on peut déjà vous dire que la tenue est bonne.
      Bonne soirée…

      1. Max

        Bonjour,
        Je dois dire que depuis Tom of Finland d’Etat Libre d’Orange, les notes « propres » me refroidissent quelque peu, mais j’essayerai si j’en ai l’occasion les Colognes de Mugler, j’aurai peut-être une surprise…

        1. Parfumista

          Bonjour Max, la note propre figure dans Come Together, la Cologne originelle.
          Dans les autres, la fraîcheur est travaillée de manière différente. On vous en parle très vite…

Laisser un Commentaire (attention : les smileys peuvent poser problème)

obligatoire