Mystique, épicé, résineux, minéral, exotique… l’encens se réinvente dans cinq créations récentes. Parfaite pour les périodes froides, cette sélection séduira peut-être même les plus réticents à cet ingrédient emblématique.

tiger s nest memo & encens divin givenchy

L’encens, il y a ceux qui l’adorent et ceux qui ne le supportent pas. Certaines personnes jugent en effet son odeur trop puissante, trop fumée, trop odeur d’église. Pour changer d’avis, nous vous proposons 5 créations avec un spectre olfactif très varié.

Tiger’s Nest (Memo) : Un bel accord ambré où l’encens dévoile une douceur atypique, presque savonneuse rafraîchie d’aldéhydes et de touches florales. Un parfum au charme vintage dans un superbe flacon. Parfumeur : Karine Vinchon-Spehner.

Encens Divin (Givenchy) : Cette création de la collection L’Atelier de Givenchy dévoile un encens suave et moderne. La rose, les bois et les épices confèrent à la fragrance un caractère arabisant mais celle-ci s’adoucit d’un léger effet gourmet noisette / châtaigne presque lacté. Un parfum chaleureux signé Joëlle Lerioux Patris et Nicolas Bonneville.

Velvet Incenso (Dolce & Gabbana) : Minéral et ambré, Velvet Incenso est à mi-chemin entre la chaleur sèche d’Ambre Sultan de Serge Lutens et le caractère fumé, goudronneux et musqué de Black de Comme des Garçons. On peut imaginer une église également, mais davantage moderne que médiévale. Un parfum à la sensualité mystique signée Cécile Matton Polge et Julie Massé.

velvet incenso d&g botafumeiro carner

Velvet Incenso (Dolce & Gabbana), Botafumeiro (Carner Barcelona), photos : marques. Entête : Tiger’s Nest (Memo) et Encens Divin (Givenchy), photos Parfumista

Botafumeiro et Megalium (Carner) : C’est non pas un, mais deux parfums autour de l’encens que lance cette petite marque de niche qui monte. Dans Botafumeiro, inspiré de la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle, l’encens est traité avec délicatesse, associé à une douceur baumée vanillée et une note florale fraîche de freesia (parfumeur : Shyamala Maisondieu). Plus exotique, Megalium combine l’encens à une overdose de cannelle et à des facettes boisées subtilement safranées (parfumeur : Rodrigo Flores-Roux).

Pour celles et ceux qui adorent l’encens, retrouvez aussi un article de 2016 très riche sur l’encens. A redécouvrir dans les derniers lancements : Bleu Turquoise d’Armani, un encens salé et Musc Encensé, aux facettes muscs et cuir.

 

Et vous, lequel de ces parfums vous tente le plus ?

5 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

4 commentaires à “Tiger’s Nest, Encens Divin, Velvet Incenso… : cinq parfums pour se réchauffer d’encens

  1. Max

    De très loin, Passage d’enfer, dont vous parlez dans l’article de 2016, est mon parfum préféré. Je n’ai jamais trouvé de parfum l’égalant (mais il est tout de même talonné par Voleur de roses, de la même maison). Pourtant, l’encens est loin de correspondre à mes goûts, même si je ne le déteste pas.
    Quant à me tourner vers l’un de parfums évoqués dans cet article, mon choix se porterait sur Musc Encensé, étant donné mon goût pour les muscs moins sages et plus animalisés, et aussi pour la facette cuir…

    1. Parfumista

      Ah, Voleur de Roses… quel joli parfum, c’est vrai.
      Merci de votre message et à bientôt sur Parfumista

  2. Laure

    Bonjour,
    Je ne suis pas très encens, mais sur le papier, Tiger’s Nest de Memo est celui qui se rapproche un peu de mes goûts parfumés.

    1. Parfumista

      Bonjour Laure,
      Merci de votre message.
      Et sur peau, il est encore mieux que sur papier ;-)

Leave a reply to Max Annuler la réponse.

obligatoire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.