Le soleil nous aura bercés de sa chaleur ces derniers temps. A mesure que les journées s’allongent avec douceur, le printemps vient chatouiller nos narines. L’air exhale un parfum de fraîcheur et de renouveau…

bandeau sélection printemps

Les sillages se font plus aériens et lumineux, colorés de fleurs, d’agrumes et d’épices. Profitez des beaux jours pour renouveler votre garde-robe olfactive avec cette sélection printanière signée Sophie Normand.

Avec ses faux airs de gardénia un brin vintage, Lace Garden* de Téo Cabanel respire une féminité radieuse, dans l’esprit d’un Jardins de Bagatelle**. Une  brassée de fleurs blanches qui emprunte à la tubéreuse et à l’ylang-ylang leur charme suave et charnel. Si la composition flirte avec les salicylates, elle se fait très raffinée, loin des effets monoï du genre, grâce aux accents verts de l’essence de magnolia. L’évolution laisse un voile musqué et sensuel sur la peau.

Fête païenne célébrant l’équinoxe, Ostara est aussi le nom du dernier Penhaligon’s, tout indiqué pour les beaux jours. Hommage à la jonquille, ses notes projettent une aura duveteuse, teintée de lueurs jaune pâle et dorées. Sous quelques touches zestées, vertes et poivrées, s’esquisse un bouquet solaire et miellé, aux nuances ‘foin’. La jacinthe frôle le narcisse, l’ylang-ylang embrasse le jasmin. Si le fond se fait plus rond et ambré, la fragrance chante résolument le printemps. Ravissant.

bandeau lace garden & ostara ok

Construit autour de l’idée – originale – du wasabi, Panorama, le dernier-né d’Olfactive Studio, marie les tonalités vertes du galbanum aux effets résineux du fir balsam. Une association surprenante,  ponctuée d’épices (baies roses, poivre, cardamome) qui séduira les amateurs d’accords contrastés. Ici, la fraîcheur se fait végétale, twistée d’une texture riche : santal, fève tonka, accord lait, muscs… A l’image de cet ‘instantané’ d’une jungle urbaine et sauvage, moderne et luxuriante, qui accompagne la fragrance***.

bandeau-parfum-21

Si L’eau d’orange verte d’Hermès habille d’un chic indémodable les hommes et les femmes depuis plus de trente ans, l’Eau de gentiane blanche reprend l’écriture tout en finesse de la maison pour explorer les multiples facettes de la plante. Tour à tour aromatique, poudrée et terreuse, celle-ci renouvelle le genre cologne avec douceur et amertume. Une élégance racée, dont on aime s’envelopper à la mi-saison.

En 1936, Patou lançait ingénieusement Vacances, en écho aux premiers congés payés. Réédité à l’occasion de la Collection Héritage, cet hymne à l’insouciance fait la part belle au mimosa. Les notes vertes de la petite fleur jaune sont portées par le galbanum et la jacinthe, la facette poudrée arrondie d’héliotropine. Le lilas et le jasmin viennent étoffer la dimension florale du parfum. Le styrax apporte en fond un petit côté ‘pierre chaude’ qui souligne le tour champêtre de la fragrance. Parfait pour les beaux jours.

En 1969, Guerlain lançait Chamade, dont l’envolée fraîche et verte s’affranchit des codes traditionnels en usant du bourgeon de cassis pour la première fois en parfumerie. Inspiré de Brigitte Bardot, le parfum souffle un vent de liberté, très en phase avec son époque. Mais derrière cette insolence revendiquée, se cache un bouquet floral capiteux, riche en ylang-ylang, rose et jasmin. Une évolution plus classique, mais qui ne perd rien en sensualité : le parfum s’épanouit dans un fond addictif très signé, où la vanille épouse le benjoin.

bandeau parfum 3

Eau de gentiane blanche, Vacances, Chamade, Corsica Furiosa

Enfin, comment achever cette sélection printanière sans évoquer Corsica Furiosa de Parfum d’Empire, tout récemment primé aux FIFI Awards ? Petit bout de Corse en flacon, île chère à son créateur, cet élixir joue des notes vertes et fusantes pour sublimer le lentisque, sur fond boisé et résineux. Explosif et dépaysant.

(*) Le nom signifie ‘Jardin de dentelle’ en français. (**) parfum de Guerlain, 1983.
(***) Le parfum est vendu avec la photo qui l’a inspiré.

 

5 personnes aiment cet article.

9 commentaires à “La smell-list du printemps

  1. Laure

    Merci beaucoup pour cette sélection printanière qui vient égayer ce jour pluvieux.

    Ostara, le dernier Penhaligon’s est très tentant.

    L’Eau de Gentiane, je l’ai testée il y a quelques années, mais je n’avais pas accroché car une note avait viré. Elle est jolie sur mouillette et est un appel aux beaux jours.

    En ce moment, je porte Chamade, la version de 2013, un chaud-froid parfait au printemps.

  2. Anne

    Bonjour,

    Pourriez-vous me dire ce que signifie «smell-list» en français ?
    Merci.

    Cordialement.

    1. Laure

      Bonjour Anne,

      La « smell-list », signifie en gros ce qu’il y a sentir, la « wish-list » ce que l’on souhaite sentir, acquérir.

      Bonne journée !

  3. Rousseau Fabrice

    Bonjour, Beau jour devrais-je dire (enfin une fois passée la vague de pluie et de vent !).
    Ah ce ‘Vacances’, je me dois de le sentir, la réédition est-elle à la hauteur, assez fidèle ?
    Je porte cette ‘Eau de Gentiane Blanche’ très particulière mais très distinguée de temps à autre et elle est amère (même si c’est un goût) comme la gentiane… mais très portable. Encore une cologne réussie chez Hermès !
    Corsica Furiosa est très bien fait et affirme le passage au nouveau flacon des jus de ‘Parfum d’Empire’. Avec quelques changements de concentration sur certains parfums, au passage. C’est le seul que je n’ai pas !!! Bouhouhou !!!

    Encore un article frais et intéressant! Merci.

  4. Murielle

    Merci Sophie pour cette sélection printanière. Ne connaissant ni Vacances, ni Panorama, ni Lace Garden, il ne me reste plus qu’à partir à leur découverte. Jolie balade parfumée en perspective.

  5. Solance

    J’ai la chance de posséder Corsica Furiosa et c’est un très beau parfum, passionné, contrasté, à la fois vert et chaleureux, que je recommande vivement…

  6. chakim

    Encore un article super intéressant et plein de tentations !!!
    Encore une fois tout me tente (et vous n’êtes que des vilains lol).
    Merci pour ces merveilles !

  7. bourret

    Bonjour, merci pour votre liste détaillée.
    Je me laisserais bien tenter par Lace Garden* de Teo Cabanel, pour ces notes blanches mêlées à l’ylang ylang. Et pourquoi pas l’Eau de gentiane blanche je ne connais pas du tout cette plante…
    Et Panorama, le dernier-né d’Olfactive Studio, pour son nom et ses notes épicées.

  8. fatid

    Un énorme merci pour ces informations. J’attends avec impatience la suite. Amicalement.

Laisser un commentaire

obligatoire