Parfumeur, blogueur et avant tout passionné de belles essences, Thierry Blondeau nous donne son avis d’expert sur les premiers parfums Hermessence d’Hermès signés Christine Nagel. Cinq créations, dont deux essences à la texture huileuse pour les fans de layering*.

collection hermessence 2018_hermes

Les eaux de toilette

Myrrhe Eglantine débute comme un alcool de mirabelle, fruité mais aussi légèrement animal. L’églantine est une rose sauvage et on a bien ici une note rose. Cependant l’impression est plus fruitée, cassis, avec aussi cet aspect liqueur qui persiste. En évolution, j’ai bien le côté minéral, un peu froid et réglisse de la myrrhe.

Cèdre Sambac est un parfum davantage santal que cèdre. C’est très lactonique, à la fois santal et jasmin (le sambac étant une variété de jasmin). L’impression florale va au-delà du jasmin avec d’autres fleurs blanches comme la tubéreuse, la fleur d’oranger et un effet miel / bois ciré. Ça plaira à ceux qui aiment les santals crémeux, comme Sunny Side Up de Juliette has a gun. Mais aussi celles qui aiment les bouquets boisés dans le style de Jasmin Noir de Bulgari.

Agar Ebène est mon préféré de cette collection. Si « agar » laissait présager un accord oud, c’est traité ici de manière délicate, noble, mate avec des tonalités cuirées et boisées comme une vraie essence de oud. J’aime bien le côté camphré, oud frais comme si on avait fait respirer le oud. Sur peau, l’aspect cuir fumé est renforcé par des effets patchouli, styrax, goudron. Ça plaira à ceux qui aiment les cuirs, et à ceux qui aiment Black de Bulgari.

christine nagel hermes

Christine Nagel, parfumeur maison d’Hermès

Les essences de parfum

Cardamusc est très « peau de bébé ». On a une impression florale entre la fleur d’oranger, la rose et le géranium. On sent bien la cardamome mais j’ai aussi des effets bois sec, cuir doux, légèrement fumés. C’est très cocoon, avec un accord autour de plein de muscs blancs. En évolution sur peau, il m’évoque également le baume Dermophyl indien.

Musc Pallida a une ouverture plus verte, et un effet à la fois propre et sale. C’est très solaire, presque plage. On a un aussi un caractère floral nostalgique, lys, poudré, aldéhydé. Dans cette overdose de muscs, on cherche davantage l’iris**.

Ces essences de parfum ont une texture huileuse. Les huiles et les eaux de toilette de cette collection se répondent olfactivement et peuvent être associées comme le suggère la marque. Mais pour moi Cardamusc et Musc Pallida peuvent tout à fait être portés seuls. En revanche, comme ce sont des huiles, il y aura moins de sillage.

 

(*) technique de superposition des parfums en couches, exemple : un extrait ou une huile parfumée derrière les oreilles et sur la nuque et une eau de toilette différente vaporisée sur le corps ou les vêtements

(**) iris pallida est le nom botanique de la principale variété d’iris unité en parfumerie

 

Quel parfum vous tente le plus ? Que pensez-vous de superposer les parfums entre eux ?

6 personnes aiment cet article.

4 commentaires à “Hermessence Cardamusc, Myrrhe Eglantine, Cèdre Sambac… : Sniff-test Parfumista

  1. Beer luc

    En revanche, comme ce sont des huiles, il y aura moins de sillage.
    Ah, alors il faut m’expliquer pourquoi les parfums sous formes d’huiles en provenance des Emirats ont de la tenue et du sillage, comme par exemple dans la gamme de Al Haramain qui sont dépourvues d’alcool, mais ils ont également des fabrications avec de l’alcool.
    Ce n’est pas l’alcool mais les matières qui composent le jus, selon leurs pourcentages en extrait et en qualité qui font du sillage.
    Je relate mon expérience personnelle tout simplement.

    1. Parfumista

      Bonjour Luc,
      Pas faux. Cela dépend aussi du support utilisé. La liste d’ingrédients de Cardamusc revendique de l’huile de tournesol et un duo de triglycérides, qui mystérieusement ne sont pas listés pour Musc Pallida.
      L’article comparait le fait de porter les essences de parfum avec ou sans les eaux de toilette (Hermès les catégorise comme telles mais elles ont un sillage proche d’une eau de parfum).
      Quoi qu’il en soit pour ces Hermessence, pour les avoir testées à plusieurs dans l’équipe, le sillage des « huiles » est relativement discret. Très joli mais discret.
      Les parfums arabes à base de oud, de notes animales et ambrées sont souvent, vous avez raison, extrêmement puissants ! Mieux vaut ne pas se renverser dessus une huile de parfum d’Arabie en l’ouvrant… Là aussi, expérience personnelle ;-)
      Bonne journée et à bientôt sur Parfumista

  2. Laure

    Merci à Thierry Blondeau pour ce sniff-test. Cèdre Sambac, s’il est plutôt santal, pourrait me plaire.
    Les descriptions des huiles sont tentantes, mais je n’apprécie pas trop cette « texture ».

    Je suis pour les superpositions, mais pas avec des huiles.
    Un extrait derrière les oreilles (aux points de pulsations) et une edp ou edt sur le corps.

    Bon week-end parfumé

    1. Parfumista

      Bonjour Laure,
      Merci de votre message.
      Vous devriez beaucoup aimer Cèdre Sambac.
      Très santal, très solaire… et très chic !
      A bientôt sur Parfumista

Leave a reply to Beer luc Annuler la réponse.

obligatoire