L’Art est une source d’inspiration régulière pour les parfums. En 2017, deux marques de parfums rares se sont intéressées à la peinture, la sculpture et même la tapisserie.

evody collection galerie

Evody : Collection Galerie

La marque Evody dévoile ici sa 3ème collection de parfums. Trois parfums créés par Cécile Zarokian (dont vous pouvez lire l’interview ici), trois parfums inspirés de différents courants de l’art moderne et contemporain.

Couleur Fauve, puise son inspiration dans le fauvisme (1904-1910), « un mouvement insoumis, indomptable, haut en couleur et brisant les codes ». C’est un ambré légèrement animal – clin d’œil à l’autre sens de fauve. Au programme : ciste labdanum, vanille, épices, castoréum, ambre gris et benjoin. Un parfum de caractère, sensuel et signé.

Tubéreuse Manifeste est inspirée du courant surréaliste (années 1920 et 1930). Evody a souhaité une tubéreuse addictive et différente. Magritte aurait dit : Ceci n’est pas une tubéreuse ! Elle s’habille de notes liquoreuses, vertes, cuir et d’une évolution plus orientale.

Sens Abstrait, comme son nom l’indique, est un parfum qui n’évoque pas la réalité, et c’est bien le moins figuratif des trois. « Agrumes, notes vertes, notes florales, boisées et ambrées » : la marque est volontairement restée évasive sur les ingrédients, pour rester dans l’esprit de l’art abstrait (1907 à aujourd’hui).

Les flacons sont ornés de motifs faisant écho au courant pictural qu’ils représentent.

Jul & Mad : Les White 2017

Trois nouveaux parfums également pour Jul et Mad. Trois extraits de parfum à découvrir dans leur collection Les White initiée en 2015. Chacune de ces 3 nouveautés fait écho à une œuvre d’art précise.

inspiration art parfums jul et mad

Bella Donna est inspirée de « La Belle Ferronnière » de Léonard de Vinci, peinture réalisée entre 1495 et 1497 et exposée au Louvre. C’est un parfum floral, hommage à la tension entre tendresse et fermeté, chaleur et froideur de la toile du peintre italien. Italien lui aussi, le parfumeur Luca Maffei a associé la rose, l’ylang ylang, le magnolia et l’iris à un fond plus doux constitué de santal et de muscs.

Fugit Amor tire son inspiration de la sculpture du même nom de 1885 d’Auguste Rodin. C’est un parfum qui se veut froid, dur et fragile en même temps. On y retrouve du poivre rose, du gingembre, des notes boisées de cèdre et vétiver, de l’œillet et un fond légèrement plus ambré. La parfumeuse est Stéphanie Bakouche. La sculpture est présentée au Musée Rodin à Paris.

les white 2017_jul et mad

La Dame à la Licorne est un ensemble de tapisseries tissées autour de 1500 que l’on peut découvrir au Musée National du Moyen-Age (Hôtel de Cluny). Chacune s’inspire d’un sens : vue, ouïe, odorat… La sixième fait figurer l’expression Mon Seul Désir, qui donne son nom à ce parfum également signé par Stéphanie Bakouche. A la fois élégant, riche et vibrant, c’est le plus complexe des trois. Il associe la fraîcheur de la mandarine à une signature orientale, solaire et cuirée (ambre, osmanthus, oud, cuir, benjoin…). Un parfum qui pourra évoquer tout à fois un thé fumé, un bouquet enflammé ou une version Cuir du classique Dune de Dior. Un coup de cœur !

Et vous, quelles œuvres ou périodes artistiques vous évoquent les parfums ?

 

4 personnes aiment cet article.

Laisser un commentaire

obligatoire