A l’origine, L’Interdit de Givenchy a été créé spécialement pour Audrey Hepburn et lancé en 1957… à son grand dam ! L’aventure se poursuit désormais dans avec une ligne de nouveaux parfums au nom éponyme mais sans grand rapport avec l’original.

l interdit givenchy 1957

Connaissez-vous L’Interdit de Givenchy ? Pas la version actuelle mais celle d’origine lancée par Hubert de Givenchy. Mélange poudré floral de rose bulgare et de jasmin, c’est un parfum beaucoup plus classique où l’emploi massif des aldéhydes introduit une note savonneuse qui évoque l’univers des pressings et rend le parfum plus frais. Les fleurs se fondent dans l’ambre ; le santal se mêle au vétiver et aux muscs avec ravissement.

Réédité en 2007 au sein de la collection des Parfums Mythiques célébrant les 50 ans des parfums Givenchy, l’Interdit disparaît en 2018.

Seul le nom sera réutilisé pour une nouvelle création sans lien olfactif avec l’original. La version actuelle de L’Interdit.

Cette fois, c’est la fleur d’oranger qui s’illustre avec le jasmin sambac et la tubéreuse. Le fond contrasté plus boisé, fait de patchouli, de vétiver et d’ambroxan, permet de s’émanciper des codes féminins. Sans être un parfum coup de poing comme dans les années 80, cet emprunt au vestiaire masculin apporte une singularité teintée d’audace et de puissance.

On note une tête fruitée de poire qui donne aussi à l’ensemble une touche sucrée très moderne, loin de l’effet savonneux qui inscrivait l’Interdit original dans la lignée d’un parfum comme Chanel N°5.

Depuis, l’Interdit s’est enrichi de flankers qui me correspondent finalement davantage. L’Interdit Rouge s’offre un départ fougueux frais d’orange sanguine de Sicile contrebalancé par des notes épicées de piment et de gingembre. Son bouquet floral pimenté s’étire alors dans un fond de santal crémeux rond qui tempère un patchouli boisé puissant et un vétiver terreux, dans une alchimie duelle que sublime un flacon rouge provocant. A noter que le santal provient d’un programme éthique et durable de Nouvelle-Calédonie pour reconstruire le santal disparu d’Inde.

l interdit givenchy intense et rouge

Quant à L’interdit eau de parfum Intense, sa composition est marquée par une vanille de Madagascar cuirée, enrichie par le sésame. Elle est nichée cette fois dans un flacon tout noir qui illustre ce propos, et qui s’éloigne du jus rose pâle entrevu dans le flacon transparent de départ qui suggérait, je trouve, l’idée d’une fragrance plus girly et aérienne.

Deux flankers en somme plus « dangereux » qui me réconcilient avec l’usurpation d’identité de l’Interdit, devenu trop sucré à mon goût. Cependant, on peut regretter la diffusion massive dans le mainstream de toutes ces versions !

Rappelons-le, l’Interdit était à l’origine uniquement destiné à la muse d’Hubert de Givenchy qui souhaitait garder le parfum pour elle toute seule. La légende dit qu’elle portait le parfum depuis 3 ans quand Hubert de Givenchy lui annonça qu’il allait le commercialiser. Sa réponse fut « Mais je vous l’interdis ». Le nom était tout trouvé !

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous aimé ce nouvel Interdit ? Regrettez-vous la version originale ?

6 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

2 commentaires à “L’Interdit de Givenchy, d’hier à aujourd’hui

  1. Laure

    Lorsque j’ai testé la version actuelle de l’Interdit, je l’ai mise de côté et vite oubliée, car trop lourde, trop sucrée par rapport à l’Interdit dans sa version originale, très classique et féminine. Je regrette cette discontinuation, car c’en est une.

    Il n’y a pas très longtemps, j’ai essayé un échantillon de l’Interdit Rouge qui a beaucoup plus de caractère et qui est nettement plus abouti. J’ai pensé… pourquoi pas, un jour ?

  2. Lorraine

    Bonsoir,
    Je suis comme vous ; j’avais une nette préférence pour l’Interdit en hommage à Mme Hepburn.
    Lorsqu’il est ressorti, je pensais, bêtement, retrouver les notes qui ont fait sa célébrité… Quelle déception !
    J’avoue ne pas avoir eu le courage de sentir les autres déclinaisons en conséquence de quoi, je ne me permettrai pas d’exprimer un avis sur celles-ci.
    Pour ma part, je trouve que c’est une erreur de nommer une nouvelle création du nom d’un jus mythique car pour celles et ceux qui l’ont connu, il se peut qu’il y ait de nombreux déçus. Merci.

Laisser un Commentaire (attention : les smileys peuvent poser problème)

obligatoire