Parfumeur, blogueur et avant tout passionné de belles essences, Thierry Blondeau nous donne son avis d’expert sur 2 parfums récemment sortis : Salute de Parfum d’Empire et l’édition limitée 2020 de Miss Dior.

salute parfum d empire

Salute (Parfum d’Empire)
On sent bien la lie de vin. C’est un ingrédient intéressant mais qui n’est pas facile à travailler : c’est liquoreux, vineux même, un peu vert et fruité aussi.

On sent la graine d’ambrette également, qui est une note musquée avec un effet alcool de poire. Avec Salute, on a bien l’impression d’un verre qui trinque !

Cet aspect vin, cocktail est atténué par des facettes florales : l’iris, mais surtout la rose. C’est audacieux et maîtrisé.

miss dior rose n roses

Miss Dior Rose n’Roses (Dior)
Encore un flanker de Miss Dior ? Honnêtement, j’y allais à reculons. Pourtant, c’est plutôt réussi.

On a une jolie rose légèrement fruitée ananas (comme pour les deux anciennes références d’ailleurs) avec une évolution plus chyprée patchouli, qui pourrait plaire aux amatrices du Miss Dior Chérie original.

La rose est adoucie par d’autres éléments floraux plus transparents : la pivoine, le muguet… Un peu à la For Her de Narciso Rodriguez mais plus patchouli et plus fruité, moins musqué.

J’aime beaucoup cette idée de rose croquante et espiègle que j’ai travaillée pour ma part dans Jessy’s Rose, mais d’une manière un peu plus verte.

 

Et vous, avez-vous testé ces parfums ? Lequel vous tente le plus ?

5 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

4 commentaires à “Salute, Miss Dior Rose n’Roses : Sniff-test Parfumista

  1. Daniel

    J’adore Salute que je porte depuis cet été.
    C’est un parfum original et parfaitement exécuté comme l’ensemble des créations de Marc-Antoine Corticchiato.

  2. Laure

    Bonjour,
    Bien que pas dans mon registre, Salute est le plus original. La lie de vin n’est pas courante en parfumerie. Et associée à de l’ambrette (notes de poire) et d’un bouquet floral, cet opus pourrait me plaire.
    Quant à Miss Dior Rose n’Roses, je peux me l’imaginer dans la mesure où je connais Jessy’s Rose, une belle réussite de Thierry Blondeau. Mais un énième flanker d’un parfum débaptisé et rebaptisé…
    Bon week-end parfumé.

  3. Max

    J’aime beaucoup les parfums « inspiration cocktail ». Les notes d’alcools me font beaucoup d’effet. Fou d’Absinthe me donne un peu cette impression et Voleur de Roses, dans un registre moins festif, est très distingué. Je l’imagine bien dans une soirée mondaine, avec des complets cravate un peu partout et de beaux verres de rouge dans toutes les mains. Par contre Batucada, chez L’Artisan Parfumeur également, m’avait laissé un peu froid.
    Alors, Salute pourrait être intéressant selon comment est utilisée la lie de vin. Et je comprends tout à fait qu’elle soit dure à utiliser, elle donne une impression de fin de bouteille et si le vin rouge est agréable à boire, je ne sais pas trop si j’aimerais porter cette odeur sur moi…

    1. Parfumista

      Bonjour Max, merci de votre message.
      Oui, vous avez tout à fait saisi la difficulté d’utiliser la lie de vin dans les parfums !
      Les notes liquoreuses, évoquant davantage les alcools forts, sont plus faciles à travailler en parfums.
      Et quel plaisir de les humer dans les créations parfumées quand les températures baissent… Comme en ce moment ;-)

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire