17 ans après Coco Mademoiselle, Chanel lance l’eau de parfum intense. Chez les hommes, Bleu de Chanel se dévoile en version parfum. Et ça donne quoi ? Parfumista les a testés.

coco mademoiselle intense parfumista

Là où certains parfums récents ont déjà 10 collectors et variations d’intensité (eau fraîche, eau de parfum florale…), il aura fallu attendre plus de quinze ans pour que Chanel lance une version Intense de Coco mademoiselle. Une version eau de toilette avait elle été lancée en 2002.

L’eau de parfum, lancée en 2001, dérive elle-même de Coco, un oriental opulent et baroque lancé en 1984, très différent olfactivement. A l’époque rien ne prédestinait Coco Mademoiselle à devenir un carton. Pourtant le parfum a été N°1 dans plusieurs pays et reste un des best-sellers de Chanel. Loin devant Coco.

L’eau de parfum intense, signée Olivier Polge, garde la structure de Coco Mademoiselle mais le rapport de forces entre les notes florales, boisées, fruitées et orientales évolue.

Considéré comme un exemple du renouveau de la famille des parfums chyprés*, Coco Mademoiselle a souvent été présenté par Chanel comme un oriental* frais. Dans la version Intense, le caractère oriental ambré est intensifié.

Intense conserve un départ fruité mais se fait plus liquoreux sur peau. L’aspect légèrement humide de l’eau de parfum est quasiment gommé et le cœur floral s’installe plus vite. Le patchouli, signature de Coco Mademoiselle (et de tous les parfums chyprés modernes qui s’en sont inspirés !) se fait plus dense.

Tout en gardant l’ADN de Coco Mademoiselle, l’eau de parfum intense accord une part plus importante aux notes ambrées et vanillées. Les fans de l’original apprécieront la tenue et le sillage de cette nouvelle version. Les amatrices de créations Guerlain, Lutens et autres parfums ambrés pourraient également apprécier.

A tester sur peau ou en comparant les mouillettes des 2 versions. Il est facile de passer à côté en sentant Intense seul dans une parfumerie déjà surchargée d’odeurs.

bleu de chanel parfum coco mademoiselle intense

Bleu de Chanel Parfum, Coco Mademoiselle Intense (photos : Parfumista)

Pour Bleu Parfum, la différence est plus notable.

Chanel avait déjà lancé en 2014 une version eau de parfum. Plus intense que l’eau de toilette, l’eau de parfum était aussi plus boisée, atténuant l’effet « fraîcheur propre » de l’eau de toilette.

La version parfum crée un nouvel équilibre entre fraîcheur et notes boisées, avec des facettes santal, musquées et ambrées plus marquées.

Le départ reste pétillant et clean, peut-être légèrement plus que l’eau de parfum. Sur peau, la version parfum devient plus suave. Le parfumeur Olivier Polge dit avoir voulu créer une version intense mais raffinée, en évitant le coup de poing olfactif.

Les amateurs d’Aventus de Creed apprécieront sans doute même si Bleu Parfum est beaucoup moins fruité. Les fans de fougères boisées ambrées modernes (L’Homme Prada, Sauvage…) pourraient aussi aimer mais Bleu Parfum est plus doux. Les fans de niche seront sans doute déçus et préféreront piocher dans la ligne des Exclusifs de Chanel (Coromandel et son patchouli ambré, Sycomore et son vétiver caressant…). Cela dit, Bleu Parfum dévoile un léger effet cuir safrané qui contraste avec sa fraîcheur aromatique.

Pour lui comme pour elle, les deux flacons restent très proches de l’original. A l’intérieur de l’étui, le féminin arbore la cale originale en forme de flacon déjà utilisée pour Gabrielle et N°5 L’Eau. Très chic !

Et vous, que pensez-vous de ces deux nouvelles concentrations ? Les avez-vous testées ?

 

(*) La famille chypre ou chyprée tire son nom du parfum « Chypre » de Coty de 1917, même s’il n’est pas à proprement parler le premier parfum chypré. Autour de fleurs mais aussi parfois de fruits, les chypres sont signés par des notes boisées sèches telles que le patchouli ou la mousse, évocatrices de sous-bois. La famille orientale réunit quant à elle des éléments plus suaves comme la vanille et l’ambre, associés à des bois, des épices, etc.

5 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

3 commentaires à “Coco Mademoiselle Intense, Bleu Parfum : Chanel monte en puissance

  1. Laure

    Bonjour,
    Même si j’ai émis une certaine réticence en apprenant la sortie de Coco Mademoiselle en version Intense, votre présentation me fait changer d’avis.
    Mais il ne faudrait pas que Chanel, à l’instar de Chance, tombe dans la facilité, car la tentation est grande.

    1. Parfumista Post author

      Bonjour Laure,
      Merci de votre message.
      Avec son flacon rond atypique pour la marque, Chance était plutôt destiné à rajeunir la marque et à attirer celles qui ne « se sentaient pas » Chanel.
      Les variations de Chance, relativement fraîches et fruitées, continuent globalement dans cette voie.
      La marque, pour autant, ne s’est pas plongée dans le sucre et le caramel comme ses concurrentes. Et puis, elle lance moins de variations également. Finalement, même si on n’adore pas tout ce qui est lancé, c’est plutôt pas mal :-)

  2. Laure

    Bonsoir Parfumista,
    Vous avez parfaitement raison de rendre justice à Chanel qui a su éviter toutes les tentations sucrées ;)
    Bon week-end parfumé :)

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire