Parfumeur à l’origine de nombreux succès de la parfumerie, Nathalie Feisthauer nous apporte son avis d’experte sur 4 parfums récemment sortis : Woman in Gold & Gold Knight (By Kilian) et deux nouveaux parfums de la ligne Portraits de Penhaligon’s : Monsieur Beauregard & Countess Dorothea.

woman in gold, gold knight by kilian

Woman in Gold & Gold Knight (By Kilian*) :
Le féminin est très baumé. Le baume du Pérou, avec ses facettes vanillées balsamiques, est renforcé ici par un accord rose géranium qui lui donne un effet Dermophil Indien. L’évolution est plus typée miel. Une note que l’on ressent bien également dans le masculin, même si la note qui domine est l’anis, un accord anis presque Pastis. La feuille de tabac et le sillage boisé intensifient le parfum, avec également un côté arabisant presque oud. C’est plus difficile à porter que le féminin, même si pour moi les deux créations sont tout à fait mixtes.

Monsieur Beauregard & The Ruthless Countess Dorothea (Penhaligon’s**) :
Bien que présenté comme féminin, Dorothea est à mon sens tout à portable par un homme aussi. C’est un boisé légèrement gourmand avec des effets à la fois thé, épicés et liqueur. J’ai bien l’accord sherry / xérès revendiqué par la marque. C’est intéressant sans être trop puissant. Monsieur Beauregard est plus doux et poudré, on retrouve la patte d’Alberto Morillas. Mais plus que l’iris ou les muscs, on ressent davantage ici le bois de santal. Un santal renforcé par la coumarine, la fève tonka et la cannelle. C’est élégant mais là aussi tout à fait mixte je pense.

monsieur beauregard & ruthless dorothea, marseille astier de villatte

Nous en avons également profité pour interroger Nathalie sur une de ses dernières collaborations.

Bougie Marseille (Astier de Villatte) :
L’idée de départ de cette bougie était le romarin, plus précisément une note brin de romarin. J’ai imaginé une balade provençale dans des allées de romarin. Le citron, la feuille de figuier et le lavandin renforcent l’effet méditerranéen. L’évolution est légèrement poudrée fève tonka. J’aime bien le nom finalement choisi par la marque. C’est Marseille et pas Romarin ou Provence, c’est plus décalé et en même temps en harmonie avec leurs autres bougies qui portent toutes le nom d’un lieu ou d’une ville.

 

(*) Lancé en duo dans une ligne nommée From Dusk Till Dawn (du crépuscule à l’aube) / Note Parfumista

(**) parfums de la collection Portraits, qui contient d’autres créations

 

Et vous, avez-vous testé ces parfums ? Qu’en avez-vous pensé ?

4 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

1 commentaire à “Woman in Gold, Monsieur Beauregard… : Sniff-test Parfumista

  1. Laure

    Bonjour et merci à Nathalie Feisthauer pour ce sniff-test et la présentation d’une de ses dernières créations, Marseille.
    J’aime bien le nom décalé qui peut laisser place à plus d’imagination et de surprise que Provence…

    Quant aux parfums, ils ne sont pas vraiment dans mon registre, je dois l’avouer.

    Belle soirée !

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire