Inspiré des souvenirs d’enfance de Thierry Mugler, entre fêtes foraines et odeurs de barbe à papa, ce parfum précurseur mélangeant notes orientales et gourmandes est devenu aujourd’hui un véritable best-seller. Difficile donc de croire qu’à son lancement en 1992, tout n’était pas gagné…

fond1

Il était une fois…

Angel est né de la collaboration entre Thierry Mugler et le groupe Clarins – et plus particulièrement la visionnaire Vera Strubi. La fragrance, toutefois, n’a pas connu un lancement des plus simples. En 1992, celle-ci est jugée ‘trop originale’ par les distributeurs, de par la forme de son flacon, la couleur de son jus ou encore sa senteur inhabituelle.

En effet, Thierry Mugler propose un jus de couleur bleue. Outre la teinte non conventionnelle, celle-ci est associée pour la première fois à un sillage opulent et gourmand.

Ça ne marchera jamais !

Le flacon, lui aussi, est perçu comme atypique. Ni rectangulaire, ni rond, conçu autour d’une étoile – un symbole au centre des créations de Mugler, le flacon a été dans un premier temps jugé irréalisable par les verriers. Il aura finalement fallu deux ans de recherche aux verreries Brosse pour créer cet objet original.

Quant à la fragrance, réalisée par le parfumeur Olivier Cresp, pas moins de 608 essais ont été nécessaires ! Suivant les directives de Thierry Mugler, le parfumeur a travaillé des notes de fruits rouges, praline, vanille ou encore caramel. C’est seulement lors des derniers essais, après l’ajout de patchouli en overdose que l’équipe est enfin convaincue.

La force du « bouche à oreille »

Ce n’est cependant pas le cas des parfumeries, qui soutiennent très peu le projet à son lancement. L’équipe Thierry Mugler part donc à la rencontre des consommatrices dans un camion siglé ‘Angel’s Tour’ pour faire découvrir à toute la France l’univers du créateur.

le-bus-Angel-par-Thierry-MuglerEt cela fonctionne : grâce à la demande des consommatrices auprès des points de vente, et à une bonne dose de bouche à oreille, le succès est au rendez-vous.

Aujourd’hui on a du mal à imaginer qu’un parfum qui ne rencontrerait pas le succès immédiatement continue d’être soutenu par la marque qui l’a lancé. Et si c’était la recette du succès d’Angel finalement ?

Car oui, malgré son lancement atypique, le parfum est devenu un best-seller mondial.

Un parfum mythique, comme N°5 ou Shalimar

A l’origine d’une nouvelle catégorie de parfums dite des « Orientaux Gourmands », Angel a d’ailleurs inspiré depuis de nombreuses autres créations parfumées. Et notamment la vague gourmande actuelle !

angel muse pub_mugler

Angel Muse, nouvelle fragrance dans la galaxie Mugler

Alors qu’Angel continue son bonhomme de chemin en parfumeries, il s’est doté en 2016 d’une petite sœur, Angel Muse.

Une création plus suave avec des effluves de cacao, noisette et une trame boisée de vétiver. Différent d’Angel, bien sûr, mais avec une parenté certaine.

A tester pour l’adopter… ou pour redécouvrir l’original.

7 personnes aiment cet article.

3 commentaires à “Angel de Mugler : l’incroyable histoire d’un parfum à succès

  1. Laure

    Merci Parfumista d’avoir retracé l’histoire d’Angel, un parfum au formidable destin.

    30 ans après son lancement il me parait bien plus gourmet que gourmand en comparaison des parfums très/trop sucrés du moment.

    Bon week-end à vous !

    1. Parfumista Post author

      Bonjour Laure,
      Merci de votre message.
      C’est vrai, pourtant à l’époque, les gens disaient qu’Angel était trop sucré, trop comme-ci, pas assez comme-ça.
      Mais c’est devenu un classique, et pour beaucoup de parfumistas il est aujourd’hui bien subtil que les gourmands actuels.
      Mais qui sait ce qu’on dira d’eux dans une dizaine d’années.

      PS : Vous vieillissez un peu Angel, en 2016, il n’a que 24 ans. Le bel âge. :-)

  2. Bailly

    Je suis un pur Muglerien.
    Je l’ai senti fin 1992. Et je le collectionne depuis 24 années.
    Je suis tombé dedans et je ne suis toujours pas sorti du tonneau de 200 litres dans lequel je suis tombé !
    Longue vie à Angel. J’adoreeeee.

Laisser un commentaire

obligatoire