Les fleurs sont des ingrédients clés dans la composition des parfums. On a coutume de croire qu’elles sont réservées aux créations féminines. Pourtant, les fleurs se déclinent aussi au masculin. En touches, ou parfois plus franchement.

l homme a la rose kurkdjian

Oser les fleurs quand on est un homme ? Ça peut paraître atypique ou gêner certains mais en fait les fleurs sont présentes dans les parfums pour hommes depuis belle lurette !

Parmi ces fleurs, il y a tout d’abord la violette. Ses notes poudrées et vertes se sont retrouvées en 1975 dans Grey Flannel, un boisé-fleuri pour homme du couturier américain Geoffrey Beene. On a tendance à dire que c’est ce parfum qui inspira Dior en 1988 pour la création de Fahrenheit. L’accord floral de violette y est plus intense et confère à Fahrenheit une signature originale, qui en fait aujourd’hui encore un classique. Mais la floralité au masculin avait déjà été expérimentée par Dior bien avant Fahrenheit. En 1966, pour Eau Sauvage, la maison innovait en utilisant pour la première fois l’hédione, une molécule aux tonalités fraîches et aériennes de jasmin. Certes dans une eau fraîche, mais pour l’époque la note jasminée de l’hédione a fait toute la différence.

Pour revenir à la violette, on peut considérer que c’est une fleur devenue classique chez les hommes. Des marques comme Boss, Burberry, Lalique, Montblanc (et de nombreuses autres) listent la violette dans leurs fragrances pour homme.

Autre fleur que l’on retrouve volontiers dans les parfums d’hommes : le géranium, une fleur dont l’odeur rappelle celle de la rose. On en retrouve en touche dans le masculin Y d’Yves Saint Laurent par exemple. Pour les Editions de Parfums Frédéric Malle, le parfumeur Dominique Ropion en fait la note clé de Géranium pour Monsieur. Cette création aromatique, fleurie avec également des accents de menthe plaît aussi beaucoup aux femmes en dépit de son nom. Mais les parfums, et a fortiori les parfums rares, ont-ils vraiment un genre ? Alternative pour les amateurs de géranium : L’Eau Chic de Nicolaï. La parfumeuse Patricia de Nicolaï rêvait d’utiliser le géranium pour créer un parfum mixte et élégant en domptant ‘l’aspect râpeux et piquant’ de la fleur.

Fahrenheit (Dior), Géranium pour Monsieur (Editions de Parfums Frédéric mallle). Entête : Wonder Bouquet (Mugler)

Fahrenheit (Dior), Géranium pour Monsieur (Editions de Parfums Frédéric Malle)

Là où les femmes oseront plus franchement porter un parfum d’homme, le contraire est beaucoup plus tabou, et c’est sans doute dommage. Cependant, les parfums mixtes / sans genre offrent un large choix pour les hommes amateurs de senteurs florales. On aime un parfum, la marque ne lui attribue pas de sexe, alors c’est plus facile à adopter pour les hommes… Même si certains refuseront de porter un parfum qui n’est pas estampillé homme, idem malheureusement pour certaines femmes qui disent niet aux parfums ‘mixtes’. Mais au final, si une robe ressemble à une robe et un pantalon à un pantalon, qui peut, en vous sentant dans la rue assurer avec certitude du genre de votre parfum ? Bon, si vous mettez la moitié du flacon, peut-être.

Les hommes peuvent donc sans trop de gêne adopter une rose épicée ou boisée chez Serge Lutens, un iris pétillant ou plus suave dans les Infusions de Prada. Ou pour les plus téméraires choisir Vierges et Toreros, une tubéreuse boisée et cuirée signée Etat Libre d’Orange.

wonder bouquet mugler parfum mixte

Wonder Bouquet, parfum floral dans la collection Les Exclusifs de Mugler

L’iris est également une fleur de plus en plus présente dans le vestiaire olfactif masculin, le succès de Dior Homme ayant influencé de nombreux parfums par la suite… même si Dior a lancé une nouvelle version de Dior Homme en 2020, avec moins d’iris et plus de testostérone, mais toujours une légère floralité. A tester aussi pour les amateurs d’iris : Bois d’Iris de The Different Company ou Eau de Nuit d’Armani.

La lavande est également une fleur fréquente dans les parfums masculins, et ce, depuis Pour un Homme de Caron en 1934. Toutefois la lavande offre une senteur complexe, avec des tonalités florales certes, mais davantage aromatiques, pouvant évoquer le romarin ou la sauge, et rares sont les marques à la travailler sous un angle véritablement floral. Donc porter un parfum avec de la lavande, ce n’est pas vraiment faire son coming-out olfactif.

Autre fleur pouvant être traitée au masculin : la fleur d’oranger, notamment dans les accords hespéridés ou fougères. On se souviendra avec regret de Fleur du Mâle de Gaultier et son flacon blanc laiteux où la fleur jouait un rôle central.

fleur du male gaultier

Allez, Jean-Paul… quand allez-vous relancer Fleur du Male ?

Enfin, sans être centrales, les fleurs apportent aussi une touche créative au discours des marques. Ainsi le parfum à succès 1 Million de Paco Rabanne revendique ainsi un absolu de rose dans sa formule. Quant à Alien Man de Mugler, c’est l’osmanthus, une fleur aux accents d’abricot et de cuir. Mais honnêtement si on ne le sait pas, on ne remarque pas forcément le caractère floral de ces parfums.

En touche légère, ou dosées plus franchement, les fleurs ne sont plus réservées aux femmes dans les parfums. Et finalement tant mieux ! Alors messieurs, n’hésitez pas à être audacieux…

Photo d’entête : L’Homme à la Rose (Maison Francis Kurkdjian), une rose masculinisée de pamplemousse, de sauge et de bois ambrés.

 

Et vous que pensez-vous des fleurs au masculin ? Les parfums sont-ils trop genrés aujourd’hui ?

6 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

3 commentaires à “Porter un parfum fleuri quand on est un homme ?

  1. Laure

    Bonsoir,
    Il y a quelques années encore, j’aurais bondi rien qu’à l’évocation de parfums floraux pour hommes. Mais avec l’évolution des mentalités, de la mienne également, je n’ai rien contre. Cependant, il faut que la fragrance soit bien portée (vos exemples sont parfaits).
    Si je devais reconnaître l’Air du Temps, un exemple comme un autre, sur un épiderme masculin, j’ignore quelle pourrait être ma réaction…
    Pour répondre à votre seconde question, les parfums sont tout de même de moins en moins genrés… il faut dire que la catégorie « mixte » atténue les différences dans la mesure où il n’y a plus de genres bien définis.
    Belle soirée parfumée

  2. Rfablarage

    Bonjour,
    Les parfums sont « genrés » depuis moins de 2 siècles, la distinction était plutôt sociale, on faisait des parfums pour les rois, les reines les émirs ou pour communiquer avec les dieux.
    Les fleurs ne sentent pas bon uniquement pour les hommes ou pour les femmes. La rose est portée par les hommes au Moyen Orient.
    En bref, notre éducation publicitaire nous à enfermés depuis des années dans des habitudes difficiles à combattre sauf à écouter son nez et le plaisir qu’il nous procure.
    Voleur de Rose, Iris Nazarena, Lys Epona… Je porte de la rose, de l’iris, du lys et j’avoue que la parfumerie de niche m’aide à porter toutes ces belles matières plus facilement surtout lorsque les belles matières (surtout naturelles) sont en grandes quantités.

  3. Max

    En effet, les fleurs ne sont pas réservées aux femmes, mais elles sont très lourdement accompagnées dans les masculins. C’est une des raisons qui me poussent à me tourner vers les parfums mixtes : les maisons de parfums se sentent souvent forcées de compenser cette touche florale par des notes « gros sabots » pour plaire à la clientèle masculine.
    Néanmoins, pour leur défense, il est vrai que trouver des notes florales typiquement masculines, c’est compliqué. En ce moment, j’essaye de créer une base florale masculine très simple (c’est dire si cet article tombe à pic) et je pédale dans la semoule ! Le géranium Bourbon, OK, ça passe tout seul, mais… après ? L’hédione, sentie seule, est tout de même très féminine et lorsqu’on veut faire « simple », dur de l’utiliser.
    J’ai essayé la rose, soutenue par du diméthyl octanol (une odeur de rose étonnamment mixte mais accompagnée par un côté « graphite » plutôt désagréable), sans succès. Quant à la fleur d’oranger/néroli, je lui trouve quelque chose de très virginal, enfantin, innocent, une odeur de petite fille… Pas évident de rendre ça masculin !
    Quant à la violette, tout ce que je possède d’approchant est l’alpha ionone, et je la trouve beaucoup plus framboise que violette.
    Donc je peux comprendre qu’un floral masculin ait besoin d’être bidouillé pour fonctionner réellement. Et ce doit être un travail d’horloger de faire coïncider ces fleurs avec un esprit masculin sans basculer dans du « cuir-cuir-moustache » aux effluves d’ouvrier un jour de canicule.
    C’est là que le parfum mixte a tout son intérêt : il est débarrassé de cette obsession de la virilité-à-tout-prix, tellement prise de tête, et peut investir cette énergie économisée dans ce qui importe vraiment.
    Les parfums mixtes, justement parce qu’il sont à mi-chemin entre la féminité et la masculinité, sont le plus souvent élégants, inventifs et « reposants » (si ça veut dire quelque chose). Ils ont définitivement ma préférence !

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire