Dans sa collection Les Exceptions, Mugler lance un nouveau parfum sur le thème du fruit. La marque dévoile également une nouvelle version d’Angel. Le tout avec un taux de sucre mesuré.

mugler naughty fruity

Après avoir exploré le cuir, la fougère, ou les muscs, Mugler prolonge sa ligne de parfums haute couture avec Naughty Fruity. Un fruité osé, coquin ou vilain selon les traductions possibles.

La promesse d’un fruité d’un autre genre donc, tant les fruits sont omniprésents en parfumerie. Fruits rouges ou jaunes (abricot, pêche), notes fruitées plus croquantes comme la pomme et la poire… les fruits sont en effet partout dans les parfums féminins depuis le milieu des années 90. Ils sont aussi largement présents dans les parfums masculins, même si les notes fruitées ne sont que rarement revendiquées.

Pour autant les notes fruitées existent de longue date en parfumerie. Souvenons-nous de Femme de Rochas (1944) et ses notes pêche – prune, mais aussi de Mitsouko de Guerlain, un chypre lui aussi illuminé de notes pêche et qui fête cette année ses 100 ans. Mais quand on sent ces deux parfums, on est loin, très loin, du fruit caramélisé hautement tendance ces dernières années (La vie est belle, Bonbon de Viktor & Rolf…).

Chez les fans de parfums rares, le thème du fruit est toujours vu avec circonspection, et c’est sans doute un euphémisme. Pourtant quelques marques ont prouvé être capables de modération sur le sucre ou de créer des effets plus inattendus, comme Pulp de Byredo qui évoque une corbeille de fruits ultra mûrs presque gâtés.

Avec Naughty Fruity, Mugler ne crée pas nécessairement son parfum le plus innovant mais imagine un accord fruité intéressant et mystérieux. La note principale revendiquée est la mirabelle, associée à un effet tabac boisé. Sur peau, on pense à Nomade de Chloé, où la mirabelle est là aussi présentée comme centrale.

Ceci dit, les parfums sont assez différents et au-delà du caractère prune, Naughty Fruity évoque un fruit cuit. Un fruit indéfinissable, aux accents épicés, liquoreux, exotiques mais aussi légèrement verts (effet poire possible sur peau).

Un effet propre / sale, légèrement métallique habille le parfum à la façon du regretté Déliria de L’Artisan Parfumeur, mais sans l’effet chewing-gum inimitable qu’avait Déliria. L’aspect épicé réglissé peut aussi lointainement évoquer Kenzo Jungle, mais Naughty Fruity est beaucoup moins épicé.

C’est un fruité chypré sage, qui possède aussi des touches florales, légèrement solaires, miellées et cosmétiques.

mugler angel eau de toilette 2019

Dans un tout autre registre, Mugler vient également de lancer une nouvelle version d’Angel en eau de toilette. Une eau de toilette avait déjà été créée en 2011 avec un superbe flacon comète. Mais le succès n’a visiblement pas été au rendez-vous et la marque en propose une nouvelle version en 2019.

Le flacon reprend la structure de l’étoile de l’eau de parfum mais le flacon tient debout comme celui de la comète. La fragrance est moins gourmande et orientale que l’eau de parfum créée par Olivier Cresp en 1992. Comme pour l’eau de toilette de 2011, la colonne vertébrale de patchouli d’Angel a été retravaillée en une structure boisée plus lumineuse avec un effet cèdre, bois blonds.

Au final, le parfum se range davantage dans la catégorie fleurie-fruitée qu’orientale-gourmande. Les notes fruitées d’Angel sont renforcées par un effet croquant de pomme, issu d’un nouvel extrait.

On reconnaît Angel mais le jus est plus moderne, plus accessible. Moins puissant également, ce qui pourrait plaire à certaines personnes rebutées par le sillage nucléaire d’Angel. La teinte bleue de l’eau de parfum cède la place à une couleur plus claire, légèrement rosée. Un Angel plus doux donc.

 

Et vous, avez-vous testé ces parfums ? Lequel vous tente le plus ?

7 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

3 commentaires à “Naughty Fruity, Angel Eau de Toilette : gourmandises pour adultes

  1. Max

    Je ne connais Angel que par le déodorant que ma mère s’était offert il y a des années. Et si je ne comprends pas vraiment le succès total de ce parfum, j’admets qu’il est bien sympathique et frais.
    Pour ce qui est de Naughty Fruity, j’avoue être assez frileux en matière de parfums fruités. Et après un bref tour d’horizon de ma collection, j’ai découvert n’en avoir tout simplement aucun.
    Pour les parfums féminins, j’aurais sûrement un faible pour la mirabelle, les fruits rouges et la figue, mais pour un masculin… Quoique. Les fruits rouges et la figue seraient une assez bonne idée ! Lorsque je m’amuse à créer mes petites recettes, j’utilise aussi régulièrement de l’absolue de bourgeon de cassis !
    J’ai aussi fait un petit retour en arrière dans votre article sur les cuirs, et Cuir Impertinent me fait de l’oeil !
    J’espère y retrouver la facette pain d’épice de Tea for Two !

    1. Parfumista

      Bonjour Max,
      Cuir Impertinent est une jolie création de la collection Les Exceptions.
      La note cuirée y est modérée, à vrai dire plus daim que perfecto. L’évolution est légèrement orientale et la facette pain d’épice apporte un effet inattendu.
      Ce n’est pas aussi marqué que dans Tea for Two cependant, ni aussi fumé. Mais c’est une alliance originale pour un cuir.

  2. Laure

    Bonjour,
    Je dois avouer qu’aucun des deux Mugler de l’article ne me tente.
    Toutefois, j’aime beaucoup la note de prune cuite dans Zibeline revisité de Weil.
    En règle générale les fruités ne me posent pas de problème, sauf les tutti frutti.
    Bon week-end parfumé

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire