Parfumeur à l’origine de nombreux succès de la parfumerie, Nathalie Feisthauer nous apporte son avis d’experte sur 5 parfums récemment sortis : Gabrielle (Chanel), Aura (Mugler), Oui à l’Amour (Yves Rocher), Les Gourmandises de Luna (Nina Ricci) et Source Joyeuse N°1 (Hayari).

aura mugler 2017

Gabrielle (Chanel) : Tout d’abord, j’aime bien, le flacon. C’est élégant et sobre, et l’aspect plat, sans la goutte de verre habituellement présente au fond du flacon, ça apporte quelque chose. Olfactivement c’est joli et sobre également. Cependant si on sent le parfum à l’aveugle sans savoir que c’est une création Chanel on peut passer totalement à côté. Le départ est vert, avec un effet presque aldéhydé. Le cœur est fleuri comme une sorte d’Arpège de Lanvin qu’on aurait étiré. Ce n’est pas très solaire en dépit des ingrédients revendiqués (ylang, fleur d’oranger…). Il y a également une parenté avec Cristalle mais ça m’évoque surtout des parfums des années 70 comme Valentino de Valentino, un bouquet fleuri vert de 1977. J’aime bien Gabrielle mais je m’attendais à une fragrance plus texturée et avec davantage de sillage.

Aura (Mugler) : Le flacon est réussi et assez Mugler. La fragrance, par contre, j’ai plus de mal. La tête est très puissante. La note utilisée, le salicylate de méthyle, est présente en touche dans la tubéreuse mais elle a surtout une senteur extrêmement camphrée. C’est inattendu, oui, mais disons que c’est plus inattendu qu’harmonieux. Le cœur est assez tubéreuse et l’évolution davantage orientale. C’est sans doute plus facile à porter que Womanity mais est-ce que les consommatrices le plébisciteront comme Alien et Angel ? Je ne sais pas.

sniff test aout 17

Source Joyeuse N°1 (Hayari*) : J’aime beaucoup cette fraîcheur à la fois hespéridée et menthée mais aussi un peu aqueuse. Comme un mojito dans lequel on aurait rajouté une touche de concombre. La boîte cylindrique est originale. L’ouverture à la façon d’une boîte à musique apporte quelque chose de différent.

Oui à l’Amour (Yves Rocher) : Rose, angélique, fève tonka, cèdre ? La rose est là mais pour les autres notes revendiquées on cherche davantage. Pour moi c’est surtout un fleuri, gourmand et fruité. Oui à l’Amour ? Oui… mais non.

Les Gourmandises de Luna (Nina Ricci**) : C’est gourmand c’est sûr, mais avec son nom et son design, le parfum assume totalement. Le flacon façon cupcake saupoudré de sucre est mignon. La fragrance, plutôt bien faite est une vanille ultra fruitée avec une impression pomme poire cassis. Ça devrait plaire aux jeunes filles et ados – ma fille le porte !

 

(*) Egalement disponibles dans cette collection d’eaux de toilette mixtes : Source Joyeuse N°2 (hespéridé anisé boisé) et N°3 (floral fruité miellé autour du figuier). / Note Parfumista

(**) Lancé conjointement avec Les Gourmandises de Nina.

 

Et vous, avez-vous testé ces parfums ? Qu’en avez-vous pensé ?

9 personnes aiment cet article.

5 commentaires à “Gabrielle, Aura, Oui à l’Amour… : Sniff-test Parfumista

  1. Laure

    Merci à Nathalie Feisthauer pour ce nouveau sniff-test.

    Je viens de sentir cet après-midi Oui à l’Amour, tout juste mis en rayon chez Yves Rocher. Que dire ? Je le trouve très proche de la fragrance Collection Eté 2017 : floral, fruité gourmand… je pencherais pour le non.

    Aura est un parfum qui sort des sentiers battus, comme B. de Balenciaga qui a la particularité de contenir des ingrédients inédits. Le premier avec une note de liane fauve et le second une note d’edamame. J’aime beaucoup le côté végétal de ces deux parfums.

    Je suis impatiente de faire la connaissance de Gabrielle de Chanel. A lire la critique, je me demande si la Maison n’a pas été trop ambitieuse. Pour moi, Gabrielle, c’est le N°19, la dernière fragrance lancée et portée par Gabrielle Chanel.

    Bon week-end parfumé.

    1. Parfumista

      Bonjour Laure,
      Merci de votre commentaire.
      Vous serez sans doute contente de découvrir Gabrielle car ce n’est pas un énième gourmand sucrailleux comme vous les aimez tant ;-)
      Cependant, si vous vous attendez à un fleuri vert dans le style N°19 modernisé, vous risquez d’être déçue. Disons que c’est un parfum floral classique et élégant mais aussi relativement consensuel.
      A bientôt sur Parfumista…

  2. Laure

    Bonsoir,

    Voici un petit retour concernant Gabrielle. Nathalie Feisthauer a raison, il faut le sentir en sachant que c’est un Chanel, sinon la perception peut être différente… d’où l’influence des marques, car Gabrielle est effectivement consensuel.
    Toutefois, la fragrance peut être portée en toute circonstance, c’est un point positif.

    Bon week-end parfumé.

  3. Sylvette

    Je n’ai testé que Gabrielle dont j’ai beaucoup aimé le flacon. J’ai été en revanche déçue par le jus qui manque de texture, de personnalité et qui s’est avéré, sur ma peau, assez volatile.
    Alors merci pour cet avis d’expert qui ne tombe pas dans le superlatif et le consensuel !
    Après 30 ans d’Heure bleue, je cherche toujours le coup de foudre…

    1. Parfumista

      Ah, L’Heure bleue, quel beau parfum !
      Il a plus de cent ans mais quand on le sent dans la rue, il a toujours l’air contemporain.
      Merci de votre message et à bientôt sur Parfumista.

Leave a reply to Sylvette Annuler la réponse.

obligatoire