Ah, l’encens ! Vous le connaissez sous forme de bâtonnets qu’on brûle pour parfumer la maison ou les temples indiens. Si on vous dit que c’est une résine couleur dorée, vous vous dites qu’on se moque de vous.  Petite remise à niveau, avec aussi quelques pépites olfactives à découvrir autour de cet ingrédient phare.

collection la fumee_miller harris

Un peu d’histoire…

Les bâtons d’encens poussent-ils sur les arbres ? Euh, non ! Comme la myrrhe, l’encens est une résine qui suinte d’un arbre cultivé en Afrique de l’Est et dans la péninsule Arabique. Pour résumer, on incise l’arbre et on récupère un liquide, un peu comme pour l’hévéa et le caoutchouc. En séchant, l’encens se solidifie et devient une résine au parfum épicé, poivré, résineux, citronné. Puis plus fumé quand on la brûle.

Autrefois, il était très utilisé dans les églises mais apparaît aussi dans la formule du Kyphi des Egyptiens ! Autant dire que ça ne date pas d’hier. On vous a sans doute aussi raconté qu’il était l’un des cadeaux offerts par les rois Mages… L’encens est l’un des ingrédients de la parfumerie ayant un passé très riche en légendes et anecdotes !

Mais, trêve d’histoire ! L’encens, aussi appelé oliban ou olibanum, est évocateur de nombreux succès en parfumerie : Shalimar de Guerlain, Opium de Saint Laurent, Magie Noire de Lancôme, et bien d’autres parfums plus récents, notamment dans la pléthore de marques de niche existant aujourd’hui.

Ces créateurs qui adorent l’encens

Le point commun entre les cinq parfums de la série 3 de Comme des Garçons? L’encens bien évidemment ! On ne vous en dit pas plus, ce sont des musts à sentir au moins une fois dans sa vie… Toujours chez Comme des Garçons, on vous propose également Blue Encens de la collection Blue Invasion, un parfum qui s’épice de cardamone et cannelle, mais aussi le très beau Black, plus fumé. Et le petit dernier, Dot où l’encens tonifie la saveur fruitée de la fleur d’osmanthus.

Autre collection pour les « encens addicts » : La fumée de la marque british Miller Harris. Chaque création est associée à un pays : Arabie, Maroc…

visuel 0

Dot (Comme des Garçons), Encens Chembur (Byredo), Passage d’Enfer (L’Artisan Parfumeur), LAVS (Unum)

Chez la marque suédoise branchée Byredo, l’encens s’invite dans de nombreuses créations. Mais il est en majesté dans Encens Chembur, habillé de citron, gingembre et muscs blancs.

Plus vieux, mais toujours incontournable, Passage d’enfer de L’Artisan Parfumeur. On adore le nom (le Passage d’Enfer, situé vers Montparnasse est l’ancienne adresse de la marque à Paris, bien trouvé comme nom !), mais la senteur est très belle aussi.

On l’a déniché pour vous en Italie et maintenant il est vendu plus largement en France et ailleurs… Lavs de la marque Unum est une ode à l’encens, avec plein de résines chaleureuses et mystiques : labdanum, opoponax,  élémi… Parfait quand il fait -40°C dehors.

Autre créateur fan d’encens : Tom Ford. La note, en overdose dans le sublissime Sahara Noir, se sent aussi dans le parfum Tobacco Oud (qui a reçu un Oscar de la parfumerie). Mais Tom Ford invite aussi l’encens, en touche, dans la nouvelle version eau de toilette de son parfum à succès Black Orchid.

Si vous cherchez un parfum à très (très très) forte personnalité, on vous recommande vivement Rien Intense Incense d’Etat Libre d’Orange. Il va défier vos sens par son encens électrisé d’aldéhydes, de cumin, d’iris et de cuir. Attention, plus puissant que le café Kazaar force 12 de Nespresso. Plus sage chez la même marque : le gourmand chic Encens & Bubblegum évoque « la star qui fait claquer son chewing-gum (…) mais se prosterne au pied des autels ». On hésite entre Lana del Rey, Beyoncé et Madonna. Mais l’encens s’invite aussi dans le nouveau parfum Hermann à mes côtés me paraissait une ombre (si si c’est son nom), associé à des notes de géosmine, une molécule qui sent la terre humide.

Le designer Hervé Gambs, dont on vous parle ici, semble lui aussi adorer l’encens. On a re-testé pour vous Hôtel Particulier, où la note s’enrobe de vanille et rose, mais aussi Rouge Cardinal, qui évoque une liqueur chaude à l’encens. Et le petit nouveau Bois Dahman où le cuir et le safran ont aussi leur mot à dire.

visuel 1

Hermann à mes côtés me paraissait une ombre (Etat Libre d’Orange), Rouge Cardinal (Hervé Gambs), Azzaro Pour Elle (Azzaro), L’Orpheline (Serge Lutens)

L’encens s’invite là où on ne l’attend pas toujours

Dans les parfums récents dont on vous a déjà parlé, on retrouve l’encens en quantité ou en touche dans Larmes du désert d’Atelier des ors, Gaïac Mystique de Givenchy, Soir d’Orient de Sisley, le 15 de The Different Company

Mais l’encens s’invite aussi en traçounettes dans de nombreux parfums plus commerciaux. Dans Bleu de Chanel (notamment la nouvelle eau de parfum), dans ck2, Acqua di Gio Profumo, dans la nouvelle fragrance Azzaro pour Elle. Et même dans Sauvage de Dior. Une bonne occasion de re-tester ces parfums que vous avez peut-être sentis trop vite. ;-)

L’encens est aussi à son summum quand il est associé à des notes différentes, voire dissonantes. Quelle beauté dans la chaleur suave de Vanille 44 de Le Labo ! Quel culot dans le bien nommé L’Eau Froide de Serge Lutens – un encens glacial. Ou dans L’Orpheline, de Monsieur Lutens toujours, où il semble trempé dans le camphre et le coton.

Mélange plus classique mais très réussi, la rencontre avec la rose. On vous recommande Rosam d’Histoires de Parfums, une rose dont le caractère est relevé par l’encens et le oud. Autre jolie surprise, Eau de Madeleine de la marque Au pays de la fleur d’oranger. Clairement saturé d’encens, il s’adoucit de rose et se fait presque poudré : très joli sillage ! Autre fleur associée à l’encens : la fleur de cerisier. Ils se mêlent dans la fragrance pétillante Encens Jinhae, de la nouvelle ‘Collection Orient’ d’Atelier Cologne.

visuel 2

Acqua di Gio Profumo (Armani), Eau de Madeleine (Au pays de la fleur d’oranger), Phoenicia (Heeley), Copal Azur (Aedes de Venustas)

Chez Heeley, l’extrait de parfum Phoenicia associe l’encens à une note pulpeuse de datte. Une création où le vétiver assèche légèrement le sucre de la datte : superbe ! Mais chez la même marque, vous préférerez peut-être le désormais classique Cardinal. Imaginez un encensoir fumant dans une église, vous y êtes.

Et pourquoi pas un encens marin ? Copal Azur d’Aedes de Venustas invite cet encens qu’utilisaient les Mayas dans une création moderne éclairée d’une brise salée fraîche.

Sacré encens !

Pour conclure, on vous dira que l’encens est un ingrédient indémodable. Mythique, mais on pourrait même dire mystique.

A ce sujet, on vous recommande vivement la lecture du livre « Sur les routes de l’encens » de l’écrivain historienne Annick Le Guérer.

Mystique, oui, l’encens évoque l’église, les temples indiens, les dieux égyptiens… Alors forcément les marques vous invitent à retrouver, en vous parfumant, l’idée de parfums sacrés, brûlés en offrande aux Dieux (le mot parfum vient d’ailleurs de là : per fumum, par la fumée).

visuel 3

Wazamba (Parfum d’Empire), La Liturgie des Heures (Jovoy), Parfum Sacré ( Caron), Bois d’Ascèse (Naomi Goodsir)

Quelques exemples de parfums rares à redécouvrir sur ce thème : Wazamba de Parfum d’Empire (d’inspiration africaine), La Liturgie des Heures de Jovoy, Parfum Sacré de Caron, plus poudré. Ou Bois d’Ascèse de Naomi Goodsir, au sillage aussi intrigant que son nom.

photo d’entête : Collection la Fumée de Miller Harris

Bon évidemment, on n’a pas pu faire figurer tous les parfums à base d’encens, il vous aurait fallu 4 heures pour lire l’article. Mais on compte sur vous pour compléter cette liste avec vos coups de cœur autour de l’encens !
Un commentaire sera tiré au sort et permettra à son auteur(e) de gagner une Encens box. Pour participer, vous devez être membre du Club. Bonne chance !

Concours terminé. Félicitations au gagnant : Bertrand.

14 personnes aiment cet article.

28 commentaires à “Encensez-moi : musts parfumés à base d’encens

  1. NICOLE JACQUOT

    Chouette, des parfums ! Mon concours adoré !
    Bonjour, je suis très heureuse de participer à ce beau concours et je vous en remercie.
    J’ai liké et partagé en public. ;-)
    Je vous souhaite un très bon week-end.

    Je n’ai jamais eu de parfum encens, mais je pense que j’adorerais car j’ai testé des bâtonnets d’encens et l’atmosphère était féerique.

  2. Laure

    Bonsoir et merci pour ce billet parfumé bien complet autour de l’encens.

    Parfum Sacré de Caron est un classique que je qualifierais d’offrande sur un plateau.

    L’Eau de Madeleine d’Au pays de la fleur d’oranger, dont j’entends parler en ce moment, me tente beaucoup dans la niche.

    Pour ce qui est du mainstream, Azzaro pour Elle me semble pas mal.

    Et enfin, j’ajoute en coup de cœur, Encens et Lavande de Serge Lutens qui me donne une impression de « châle en laine ».

    Bon week-end à l’équipe !

  3. sarra chb

    Bonjour,
    J’aime beaucoup l’encens en bâtons de manière général, j’en suis fan et j’achète les encens de divers coins du monde.
    Au niveau parfum, je possède l’eau de parfum Encens Flamboyant d’Annick Goutal qui me fait voyager vers l’Orient.
    Bonne journée
    Sarra

  4. Coromandel

    Bonsoir,

    Mes encens préférés sont la Fumée Ottoman et Incense Oud by Kilian. J’aime leur côté  » aventures orientales mystiques ». J’aime aussi porter Ouarzazate de Comme des Garçons, les épices sont très présentes sur moi.
    Curieusement, ou pas :P, j’aime porter ces parfums l’été quand il fait très chaud. Je trouve que la chaleur sublime la facette orientale de ces parfums. L’hiver je préfère Cardinal de Heeley, un encens qui réchauffe, mais que je n’associe pas à des pays chauds. Je le trouve lumineux les jours de grisaille :)

    1. Parfumista Post author

      Bonjour Coromandel,
      Merci de votre commentaire. On sent que vous aussi vous êtes une encens addict ! :-)
      Bonne chance pour ce concours et belle journée à vous.

  5. Caroline

    Allez ça faisait longtemps ; je participe à ce chouette concours !
    J’ai Serge noire de Lutens qui me fait toujours penser à de l’encens d’église…

  6. aurélie

    Bonjour,
    Merci pour ce concours, j’aime beaucoup les parfums à base d’encens:
    Encens flamboyant d’Annick Goutal est une vraie beauté!
    Bonne journée

  7. Solance

    Bonjour aux parfumistas !

    Je ne pensais pas que les parfums dont l’encens constitue une colonne vertébrale ou une note accessoire étaient aussi nombreux ! Et cela me réjouit vraiment car je trouve que l’encens donne une profondeur sans pareil à un parfum, pour ne pas dire… une âme!

    Je dois avouer que parmi ceux que vous citez, j’en connais peu (La liturgie des heures, un bel encens « chaud, Cardinal, un encens ascétique ou l’Orpheline, un encens ‘cendré’) et je serais ravie d’en découvrir d’autres, comme par exemple Copal Azur, Lavs, Passage d’Enfer ou Bois d’Ascèse.

    Pour ma part, mon encens préféré, que je porte avec un émerveillement qui ne tarit pas, c’est Serge Noire de Lutens… Un encens à la fois explosif, mystique et charnel!

    J’aime aussi beaucoup l’encens qui souligne délicatement le lys dans le très subtil Relique d’Amour d’Oriza L. Legrand.

    Dans les 3 parfums suivants, l’encens n’est pas prédominant mais il apporte un vrai plus aux belles fragrances qu’il met en valeur : la rose encensée et magnifique de Portrait of à Lady (Editions de Parfums Frédéric Malle), la douce explosion d’épices et de bois de Carbone de Balmain et enfin le sombre et puissant ambré gourmand et alcoolisé qu’est Idole de Lubin.

    Je porte ces 5 parfums et ne demande qu’à leur offrir des frères, sœurs ou cousin/es!

  8. simonovska

    Je porte justement aujourd’hui Madly de Kenzo
    J’aime beaucoup aussi La liturgie des heures ou Agent d’Agent Provocateur.
    Encens-fève tonka est aussi très réussi chez Fragonard.
    Je trouve que les parfums « encensés » sont des parfums rafraîchissants, envoûtants mais j’avoue que je ne pourrais pas en porter tous les jours!

  9. chakim

    Chouette un concours !
    Encore de la lecture (forcément bonne !) en perspective.
    J’ai porté longtemps Ouarzazate de Comme des garçons, un des plus jolis « encens » que je connaisse et également un autre de chez L’Artisan parfumeur dont je ne me rappelle plus du nom et qui sentait vraiment l’encens d’église !

    1. chakim

      Rigolo d’avoir retrouvé ce post que je relis avec grand plaisir. Je suis toujours en admiration devant la somme de renseignements que vous nous donnez à chaque fois !
      Du coup je porte encore aujourd’hui Ouarzazate, merci de m’y avoir fait penser !
      Bonne journée à l’équipe et aux participants de ce forum fort sympathique!

  10. Sandrine

    Super ce concours!
    Mes encens préfères, ceux de la série éponyme de Comme des garçons, avec en numéro 1 Kyoto dont l’odeur me rappelle énormément l’encens que l’on brûle dans les temples. Et Avignon, et son encens d’église.

  11. Van Asch Bertrand

    L’encens c’est magique… Et ça peut revêtir plein de facettes différentes dans un parfum.
    J’en ai, ou connais, quelques uns qui sont composés autour de cet ingrédient, Black ou Avignon de Comme des garçons, le premier me faisant penser pas mal à Bois d’Ascèse ; l’Encens flamboyant d’Annick Goutal. Chez DS Durga aussi, j’ai oublié le nom :) ; Norne de Slumberhouse (un peu, au milieu de tous son mystère ;))
    Et j’en oublie sûrement…
    Une note assez spéciale, toujours intéressante…
    Merci pour votre article.
    Bertrand

  12. BOURRET

    Lié à la religion depuis la Grèce antique, il était considéré comme plus précieux que l’or au Moyen-âge. Son odeur est fraîche, camphrée, cireuse, épicée, poivrée, et peut évoquer un vieux bois ciré poussiéreux, ou l’intérieur d’une église.
    Je peux le trouver dans Bois d’Argent, Bois d’Arménie, Calèche, Comme des Garçons, Comme des Garçons 2 Man, Cuir Mauresque, Passage d’Enfer, Dzongkha… Gucci pour Homme, Infusion d’Iris, L’Eau trois de Diptyque, Nu, Odeur 71, Obsession, Perles, Tumulte pour Homme…

  13. ghost7sam

    Salut à tous,

    L’encens est une note assez drôle: c’est une résine; or son parfum est très différent des autres résines, telles que la myrrhe, le benjoin et autres baumes aux odeurs chaudes et enveloppantes. L’oliban a cette odeur froide, et comme vous le dites si bien, étonnamment citronnée et poivrée. (moi je trouve ça marrant!)

    En parfum, je n’ai pas été sentir tous ceux que vous mentionnez, mais ceux qui m’ont marqué sont:
    – Cardinal de James Heeley: la note est assez froide, mais pas acide, transparente, puis se réchauffe nettement en coeur et en fond. Un jeu d’équilibriste entre froid et chaud, entre spiritualité et sensualité. Je le trouve très réussi et exceptionnel avec une belle chemise blanche.

    – Le Byredo, Encens Chembur, m’a lui déplu fortement car j’ai trouvé que toutes les facettes astringentes et acides de l’encens ont été mises en avant: gingembre, elemi, poivre, citron…. bref j’accroche pas

    – Encens Flamboyant de Goutal: ici j’ai l’impression que la note n’est pas autant mise en avant que dans les précédents. Il en résulte un parfum en sourdine, « gris », un peu fumé, assez indescriptible. Denyse de Grain de Musc parle de « poudre de fusil » qui est une image assez éloquente.
    Un encens pour ceux qui n’aiment pas trop l’encens

    – Passage d’Enfer de L’Artisan; et un nom d’enfer. Je ne me souviens pas très bien de celui-ci, mais j’avais été marqué par sa note transparente, aérienne, de lys…

    Merci pour vos articles!

    ——
    peace

  14. Aaricia

    Je l’aime beaucoup dans Bois d’Iris, de Van Cleef et Arpels.
    Et dans Louanges profanes, de Parfumerie Générale, où il « sèche » la fleur d’oranger de très jolie manière.
    Mais ce qui me tente le plus dans toute votre sélection, pour être complétement honnête… C’est le bouquin d’Annick Le Guérer. Je vais me le procurer rapidement :)

  15. Manuel

    J’ai découvert il y a peu de temps le parfum Lavs de chez UNUM, un parfum autour des notes d’encens et rappelant fortement l’église. Très intéressant !
    Il existe de très beaux parfums avec de l’encens.

  16. Nathalie

    Très bel article qui m’en a appris beaucoup sur le sujet !
    Je trouve que l’encens magnifie la vanille de l’Eau Duelle de diptyque.
    Je le retrouve dans l’Orpheline de Lutens, dans Parfum de peau de Montana.
    Effectivement, les exemples ne manquent pas !
    Bonne journée à tous.
    Nath

  17. MAADED

    Bonjour, je participe pour sentir ces encens envoûtants et chauds. Merci Parfumista

  18. Rousseau Fabrice

    Bonjour et merci pour ce long article encensé et ouf , mes chouchous sont là ; la liturgie des heures et son côté « atmosphère olfactive » du « nom de la rose » dans la bibliothèque mystérieuse, Cardinal et son côté Papale cérémonial , Wazamba et son côté vaudou et les Aedes de venustas , mon préféré reste iris nazarena (encens et iris parfaitement intégrés, sublime).
    bref on encens un bon nombre et on ne sait lesquels choisir.

    bon concours à toutes et à tous!

    Fab

  19. sikkim

    Chergui de Serge Lutens dégage l’odeur véritable de l’encens.

    Ce parfum rappelle au départ quelque chose de Cuir Mauresque mais il se développe vers un résultat sec, de cette sécheresse que dégage une pointe d’oliban jetée sur des braises pour recourir de l’odeur de l’encens l’odeur du froid que dégage une maison l’hiver.

    C’est un agréable parfum pour l’hiver, moins enveloppant que Cuir Mauresque, qui lui aussi vous envoie quelques aiguilles d’encens, mais plus citadin aussi parce que sa sècheresse crée de la distance.

    Mais tout autant que Cuir Mauresque Chergui interroge dans la rue bien des personnes hommes et femmes qui cassent cette distance et viennent me demander ce que je porte.

    1. chakim

      Merci pour cette intervention Sikkim.
      J’adore lire les ressentis des uns et des autres, personnellement je n’ai jamais senti l’encens dans Chergui, du coup ça a titillé mon odorat et je vais ressentir cette merveille afin de voir si j’y trouve également cette note d’encens dont vous parlez !
      Merci encore et bonne journée.

    2. Parfumista Post author

      Bonjour sikkim,
      Merci de votre message.
      Chergui est raconté avec tant de poésie et de ferveur qu’il va nous falloir le re-sentir absolument!
      Belle journée parfumée et à bientôt sur Parfumista.

  20. Math

    Eh bien je viens de découvrir mon article référence! Merci pour cette sélection et pour ces commentaires riches en suggestions.
    De nouvelles découvertes en perspectives, c’est certain!
    Au risque de me répéter, j’aime beaucoup également Sancti, un encens froid mais lumineux.
    Je ne comprend pas comment je suis passée à côté du Copal Azur d’Aedes de Venustas : encens et notes marines? Je pars de suite à sa recherche!

    1. Parfumista Post author

      Ah, Sancti de Liquides Imaginaires… quel joli parfum !
      Bonnes découvertes autour de l’encens. On sent que vous êtes une encens-addict :-)

  21. Sophie

    Je viens de comprendre que c’est le fil conducteur des parfums que j’aime. Cette odeur sombre qui envoûte sans la moindre mièvrerie sucrée. Et j’ai une question : le presque disparu Wrappings de Clinique m’a toujours évoqué l’encens. Est-ce un total contresens? Quel élément de sa composition pourrait s’y référer?

    1. Parfumista Post author

      Bonjour Sophie,
      Merci de votre message.
      L’encens n’est pas revendiqué dans Wrappings en effet. Cependant certains ingrédients comme l’élémi (résine poivrée citronnée) peuvent conférer un effet encens. Certaines notes boisées comme le papyrus et le cypriol apportent une tonalité fumée.
      Les aldéhydes fonctionnent bien avec l’encens (exemple Sancti de Liquides Imaginaires) renforçant l’aspect froid / minéral. Dans Wrappings, les aldéhydes sont mêlés à des notes vertes, fleuries, boisées, mousse, à un soupçon aqueux et également cuiré. Un parfum pas forcément facile à porter mais qui a ses aficionados.
      Il est difficile à trouver mais pas arrêté, et c’est tant mieux (un coffret Wrappings est par exemple vendu sur le site de Clinique).
      Bonne journée et à bientôt sur Parfumista.

Leave a reply to Manuel Annuler la réponse.

obligatoire