Le joaillier parisien, plutôt discret ces dernières années, dévoile une collection de parfums mixtes inspirés par le voyage.

collection boucheron

Boucheron lance sa première collection de parfums, avec un positionnement plus niche. Six fragrances, six matières premières, six destinations.

Les parfums, mixtes, rendent hommage aux découvertes des chasseurs de pierres lors de leurs voyages.

Iris de Syracuse est un iris soyeux qui nous fait voyager en Sicile. Le cœur de la fragrance, créée par Nathalie Lorson, est travaillé comme un baume poudré : concrète d’iris, héliotrope, jasmin. En départ, l’association de mandarine, de poire et de poivre apporte une fraîcheur assez moderne. Enfin, le fond vanillé et musqué rend la fragrance veloutée et réconfortante.

Le parfum le plus frais de la collection est sans doute Néroli d’Ispahan, hommage à cette ville d’Iran célèbre pour ses palais. Le départ fusant d’épices annonce le néroli, qui s’associe ici à la chaleur du ciste et du patchouli et à des notes musquées. Une jolie fragrance signée Fabrice Pellegrin qui s’éloigne du traitement classique (agrumes et muscs poudrés) du néroli.

Quant à Tubéreuse de Madras, clin d’œil à cette ville du sud de l’Inde, elle comblera les envies de soleil ! Fleur d’oranger, ylang, frangipanier, santal onctueux et fruit de la passion viennent habiller cette tubéreuse imaginée par Christophe Raynaud.

Signé Dominique Ropion, Oud de Carthage nous invite, lui, en Tunisie : le bois de oud rencontre l’encens, le miel, le cuir et la fève tonka.

Les deux autres fragrances, Vanille de Zanzibar (Nathalie Lorson) et Ambre d’Alexandrie (Jean-Christophe Hérault), sont également orientales.

Une belle vanille suave mais pas trop sucrée pour la première. Et un ambre aux accents de narguilé, clin d’œil sans doute à un des parfums stars de la ligne Hermessence (Ambre Narguilé), mais légèrement plus animalisé cependant.

Eaux de parfum 125 ml, 210 €.

 

Etes-vous tenté(e) par cette collection ? Par un parfum en particulier ?

7 personnes aiment cet article.

3 commentaires à “Boucheron La Collection : voyage d’essences

  1. Laure

    Bonjour,
    Je ne pense pas que la maison Boucheron ait été particulièrement discrète…
    Il y a eu des sorties comme Place Vendôme en edp et en edt, ainsi que Quatre pour homme et pour femme, ce dernier en au moins deux versions.
    Malheureusement, elles n’ont pas l’air d’avoir trouvé leur public. Personnellement, j’ai trouvé les fragrances consensuelles et pas vraiment signées.
    Cette collection inspirée du voyage et dans un positionnement de niche est constituée de flacons 125 ml, un peu grands et par conséquent onéreux.
    C’est dommage car Néroli d’Ispahan semble pas mal, ainsi qu’Iris de Syracuse.
    Bonne journée parfumée.

    1. Parfumista Post author

      Bonjour Laure,
      Merci de votre commentaire.
      Désolé, les commentaires sont validés un peu moins vite pendant les vacances ;-)
      Bonne journée parfumée et à bientôt sur Parfumista !

    2. Parfumista Post author

      Pas faux, Laure. En fait, c’est surtout la grande période créative de Boucheron qui est loin. Avec des parfums bijoux tels Jaïpur, Trouble, Initial et bien sûr le duo Boucheron de Boucheron.
      Cela dit, cette collection est plutôt réussie, même si elle ne fait pas vraiment référence aux bijoux.
      Mais elle s’avère parfaite pour notre sélection d’été sur le voyage.

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire