Parfumeur, blogueur et avant tout passionné de belles essences, Thierry Blondeau nous donne son avis d’expert sur 8 parfums récemment sortis: A*Men Kryptomint (Mugler), Rose Extase (Nina Riccci), Red by Morgan, Guess 1981, Florentina (Sylvaine Delacourte) et la collection Ceci n’est pas un flacon bleu (Histoires de Parfums).

ceci n'est pas un flacon bleu

Red by Morgan (Morgan) : Le flacon rouge en forme de diamant est massif mais c’est assez cohérent avec la fragrance, qui est plutôt une bonne surprise. Le départ pétillant a un côté un peu pamplemousse rose mais le cœur est beaucoup plus floral, fleurs blanches et la fragrance a une évolution relativement boisée. J’ai un effet Ange ou Démon de Givenchy. Contrairement à ce que pourrait laisser penser la couleur rouge, on n’est pas dans une création gourmande.

Collection « Ceci n’est pas un flacon bleu » (Histoires de Parfums) : Je connaissais le Numéro 1, sorti en 2015, mais j’ai du mal avec ses notes de tête, très percutantes. Le Numéro 2 est plus subtil, moins violent. On retrouve un côté métallique mais c’est beaucoup plus doux. Le cœur est floral. Est-ce une rose, un lilas ? En tout cas, on a l’impression d’une vanille posée en apesanteur sur les fleurs. Le numéro 3 est puissant, comme le 1 mais moins boisé patchouli. C’est plus un boisé oud, avec des facettes rose, safran, métallique / laque, bois ambrés et un effet rouleau de scotch. Les packagings artistiques sont très sympa et le bleu (bleu Klein) est très beau.

Rose Extase (Nina Ricci) : J’aime bien le flacon, à la fois la couleur rose laquée et la forme qui rappelle une minaudière. J’aime moins la fragrance. L’accord litchi vanille fonctionne bien mais la rose qui donne son nom au parfum n’est pas assez marquée. Ça plaira à celles qui aiment les parfums gourmands, mais pour moi c’est trop sucré.

sniff test_avril 17

Florentina (Sylvaine Delacourte) : Autour d’un accord iris / muscs blancs, on a ici une fragrance très poudrée mais avec beaucoup d’amplitude. On retrouve la patte de Sylvaine Delacourte chez Guerlain (L’Instant de Guerlain notamment). La signature est douce et caressante. Un peu gourmande aussi, mais pas véritablement sucrée. L’autre parfum de cette collection qui m’a beaucoup plu c’est Helicriss.

Guess 1981 (Guess) : Le code couleur rappelle Cerruti 1881 pour Femme, ce n’est sans doute pas un hasard. Olfactivement c’est joli. J’aime le côté vert croquant. C’est assez fleurs blanches, il y a un effet tubéreuse que j’aime bien. La signature est relativement musquée.

A*Men Kryptomint (Mugler) : J’adore le flacon, la couleur verte : c’est ludique et dynamique, on a presque envie de croquer dedans. Le nom à la Superman aussi, c’est très bien pensé. On retrouve la signature d’A*Men, le caractère boisé chocolaté, la trame fougère. Mais la menthe apporte un effet très original, ça casse le côté gourmand. Un coup de cœur de 2017.

Et vous, avez-vous testé ces parfums ? Qu’en avez-vous pensé ?

7 personnes aiment cet article.

4 commentaires à “A*Men Kryptomint, Rose Extase, Florentina… : Sniff-test Parfumista

  1. Laure

    Merci Thierry pour ce Sniff-Test d’avril 2017. C’est toujours un plaisir de lire vos ressentis.

    En ce qui me concerne, je n’ai testé aucune fragrance, mais celle qui pourrait me convenir sur le papier est Florentina de Sylvaine Delacourte.
    Un iris poudré, un peu gourmand mais qui ne tire pas trop sur le sucré… qui ne tomberait pas dans La Vie est belle surtout.

    Belle soirée parfumée !

    1. Parfumista

      Bonjour Laure,
      Florentina de Sylvaine Delacourte est très élégant. Dans sa collection de parfums, peut-être aurez-vous un coup de coeur pour Dovana comme une personne de notre équipe.
      Si vous les testez, dites-nous…

  2. Coromandel

    Merci pour ce sniff test !
    J’ai pu tester Kryptomint, que j’ai trouvé vivifiant et vraiment bien construit. J’aime aussi le flacon, j’ai un petit coup de coeur pour ce masculin qui sort des sentiers battus, vraiment, ça m’a fait plaisir de le découvrir !
    Florentina est poudré, j’y sens la violette, l’iris, et un peu la guimauve. Il n’est pas très sucré, c’est un parfum tout doux et confortable. Il est effectivement élégant, j’aime le porter le soir, il m’aide à me poser après une journée bien remplie.
    Le bleu Klein de la collection « ceci n’est pas un flacon bleu » m’attire, c’est une couleur profonde qui me fait rêver ! Je n’ai pas eu l’occasion de faire connaissance avec ces parfums et à vous lire, je ne suis pas sûre qu’ils me conviennent car les notes métalliques peuvent me donner mal à la tête !

    1. Parfumista

      Bonjour Coromandel, merci de votre message.
      Dans la collection « Ceci n’est pas un flacon bleu », vous aimerez peut-être le N°2. Il a une certaine douceur tout en étant signé.
      A tester sur peau pour se faire une idée.
      A bientôt sur Parfumista

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire