Comme la vanille, les fruits sont souvent associés aux parfums gourmands… mais comme la vanille, ils ne sont pas toujours cantonnés au sucre et peuvent se révéler créatifs. Et c’est tant mieux !

tom ford bitter peach

Vous en avez assez des cerises ultra sucrées, des parfums fraise barbe à papa et autres sucreries fruitées. On vous comprend. Mais depuis quelque temps, le fruit en parfumerie se fait plus raffiné, plus mature.

C’est vrai que depuis plus de 20 ans, les fruits sont incontournables dans les parfums et c’est encore plus vrai depuis le succès de parfums gourmands comme La petite robe noire ou La vie est belle.

Tout d’abord, il est bon de rappeler qu’à part les agrumes, les fruits sont en général issus de la synthèse. Synthétique ne veut pas forcément dire mauvais car sans synthèse, on n’aurait pas eu de parfums Chanel ou Guerlain au siècle précédent. Les parfumeurs maîtrisent en effet les molécules fruitées depuis longtemps, comme le montrent les notes pêche ou prune dans Mitsouko de Guerlain en 1919. Plus de 100 ans quand même ! La prune est plus marquée dans Femme de Rochas créé en 1944.

La pêche a fait un joli retour récemment avec Bitter Peach de Tom Ford, un parfum qui vient d’être primé aux Fragrance Foundation Awards. Cette « pêche amère » se fait juteuse, pulpeuse mais n’est pas connotée gel douche. Elle se pare de notes chaudes, boisées et ambrées et est tout à fait portable par les hommes aussi.

Tom Ford propose aussi une cerise pour adultes aux tonalités liquoreuses et florales : Lost Cherry. Les liqueurs et cocktails sont un moyen de rendre les fruits plus chics et moins girly. Kilian vient ainsi de lancer Apple Brandy on the Rocks, autour de la pomme et de notes boisées liquoreuses.

kilian apple brandy on the rocks

Autre façon de détourner le fruit : traiter certaines de ses facettes, comme l’aspect vert de la peau de mangue et de la poire ou celui croquant presque soufré du bourgeon de cassis. Aujourd’hui, les parfumeurs savent recréer tous les types de fruits mais aussi toutes les textures : juteuse, fondante, liquoreuse, fruit cuit ou pas mûr, etc.

Reste que les fruits étaient jusqu’il y a peu rarement la note principale de parfums sélectifs et encore moins de niche, sauf peut-être la figue. Mais ça change et c’est tant mieux.

Autre parfum récent, Pear Inc. De Juliette Has a gun, autour d’une poire verte et douce. Parmi les égéries du parfum : Paulette, 97 ans !

juliette has a gun pear inc et paulette

Quand L’Artisan Parfumeur a lancé Bana Banana, on aurait pu avoir peur de porter un parfum inspiré par la banane. Pourtant la parfumeure Céline Ellena a imaginé une partition florale ambrée très chic et c’est devenu un best-seller de la marque. Etonnant ? Oui et non, car quand on y repense, 40 ans plus tôt L’Artisan lançait déjà un parfum centré autour d’un fruit : Mûre et Musc. Un parfum qui sent la mûre mais qui n’est pas gourmand et qui est pour autant très signé.

Alors, Messieurs Mesdames les parfumeurs, des fruités chic, on en veut bien davantage ! Et pourquoi pas comme les smoothies, des fruits mélangés avec des légumes. Car les légumes, c’est une autre tendance forte dans les parfums. Mais ça, ce sera dans un prochain épisode.

 

Et vous, que pensez-vous des notes fruitées dans les parfums ? Quelles sont vos préférées ?

6 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

2 commentaires à “Des parfums fruités chics !

  1. Laure

    Bonjour,
    J’apprécie beaucoup les fruits en parfumerie lorsqu’ils sont bien travaillés.
    Par exemple l’Aqua Allegoria Cherry de Blossom de Guerlain avant reformulation (je ne connais pas la version actuelle) était une cerise hespéridée non sucrée et fraîche, très agréable à porter.
    Je pense aussi à Zibeline, dans la collection Les Merveilles de Weil (une reformulation dont je ne connais pas l’original) ose la prune cuite et le marron glacé dans sa pyramide florale orientale. Une réussite.
    J’aime bien aussi L’Eau de Lacoste pour Femme. Elle s’ouvre sur une note d’ananas juteux qui laisse place à une sorte de quatre saisons sur ma peau révélant la saison à laquelle je le porte.
    La liste, n’est de loin pas exhaustive… c’est mon top 3.
    Maintenant j’ai hâte de vous lire dans le registre légumes !

  2. Rfablarage

    Article très intéressant. Je fuis habituellement les fruits en parfumerie car les sucrailles ça daye. Une expression employée à Bordeaux, mais pas seulement je pense ;-) . Pour traduire : ça craint !
    Donc des parfums à tester…

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire