Parfumeur, blogueur et avant tout passionné de belles essences, Thierry Blondeau nous donne son avis d’expert sur 2 parfums récemment sortis : Patchouli d’Angkor de Boucheron et « le nouveau Dior Homme ».

dior homme 2020

Dior Homme 2020 (Dior)

C’est très différent du Dior Homme de 2005 avec son accord d’iris boisé et vanillé. Certains seront déçus mais pour ma part j’aime bien. Certes il perd la puissance et l’originalité de celui qui reste désormais vendu sous le nom « Dior Homme Original ». Il se fait plus vétiver, doux, beaucoup moins poudré, légèrement vert et aqueux. L’iris, la vanille et le vétiver sont toujours là, mais plus discrets. Le rendu est plus cocon, le parfum épouse la peau et joue les contrastes entre Cœur de Vétiver Sacré de L’Artisan Parfumeur, Bleu Noir de Narciso Rodriguez, Cuir Vétiver d’Yves Rocher… L’ouverture menthée hespéridée n’est pas non plus sans rappeler un certain Guerlain Homme. C’est loin d’être la nouveauté du siècle, mais par rapport à de nombreux lancements masculins actuels, c’est subtil et très agréable au quotidien.

patchouli d angkor boucheron

Patchouli d’Angkor (Boucheron, La Collection)

C’est étonnant : on ne rentre pas du tout dans le parfum par une note de patchouli. On est plutôt dans un floral oriental avec la fleur d’oranger, l’iris, la violette, la vanille… J’ai un effet sucre glace, guimauve, loukoum à la rose, qui me rappelle Traversée du Bosphore de L’Artisan Parfumeur. Il y aussi un côté gloss / rouge à lèvres apporté par les notes de feuilles de violette et d’iris. On sent pour autant le patchouli, qui apporte de la profondeur et de la rondeur à l’ensemble mais contrairement au nom, ce n’est pas du tout la note principale. Il y a une belle évolution, un joli flacon lourd. Le parfum est très chic, il est présenté comme mixte, mais je le trouve plutôt féminin.

 

Et vous, avez-vous testé ces parfums ? Que pensez-vous de cette nouvelle version de Dior Homme ?

7 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

3 commentaires à “Dior Homme 2020, Patchouli d’Angkor : Sniff-test Parfumista

  1. Laure

    Bonjour,
    Merci à Thierry Blondeau pour la présentation de ces deux nouvelles fragrances.
    Dior Homme 2005 devenu l’Original fait partie des emblématiques de la parfumerie. A vrai dire, je ne sais que penser du lancement de la version 2020. Elle s’inscrit un peu dans la même démarche que les Miss Dior (Miss Dior Chérie est devenu Miss Dior et Miss Dior a pris pour nom l’Original…) à la différence que ces derniers existaient déjà. De quoi nous embrouiller quelque peu !
    Bonne journée

    1. Parfumista

      Merci Laure.
      Oui, c’est vrai.
      Ça ressemble beaucoup à ce qui a été fait avec Miss Dior !

  2. Max

    Le Dior Homme de 2005 ne fait pas vraiment partie des parfums que j’ai envie d’essayer. A tort ! Car si je ne me fiais qu’à la formule d’un parfum, je n’aurais jamais senti Passage d’enfer de L’Artisan Parfumeur à cause de l’encens. Et donc, je n’aurais jamais changé d’avis sur l’encens…
    Le problème, c’est que je n’ai jamais senti d’iris qui me convienne vraiment, chaque essai est très décevant pour moi et me dissuade d’essayer à nouveau.
    Lorsque j’ai lu l’article de Fragrantica, des plus sévères, sur le nouveau Dior Homme 2020, malgré la description peu flatteuse, je me suis dis qu’un iris plus léger me permettrait peut-être une introduction plus douce à cette fleur, et peut-être arriverais-je enfin à apprécier son côté poudré.
    Si un jour j’arrive à obtenir un échantillon, je tâcherais de me débarrasser de mes préjugés avant de l’essayer.
    Quant à Patchouli d’Angkor, c’est vrai que si le patchouli n’est pas aussi prononcé qu’on pourrait le penser, je le trouve un peu moins intéressant. Et même si je trouve Traversée du Bosphore plutôt sympathique, je ne ressens pas tout à fait l’envie de le porter. Fleur d’oranger, iris, violette, vanille : rien non plus de ce côté là qui me donne envie. La feuille de violette aurait pu m’encourager, mais si elle alimente une facette rouge à lèvres, mon intérêt s’envole ! D’ailleurs, je n’avais jamais fais attention à l’aspect rouge à lèvres de la feuille de violette, je suis curieux. Je jetterais un coup de narine tout à l’heure.

Leave a reply to Max Annuler la réponse.

obligatoire