Parfumeur, blogueur et avant tout passionné de belles essences, Thierry Blondeau nous donne son avis d’expert sur 2 parfums récemment sortis : Parade de Celine et Nuit de Feu de Vuitton.nuit de feu vuitton

Nuit de Feu (Louis Vuitton)

Nuit de Feu est un parfum dont j’ai rêvé la veille de sa découverte. Je l’imaginais à mi-chemin entre mes créations Cuir Extrême et Cuir des Sables, travaillé plus en douceur par Jacques Cavallier. Le cuir et l’encens, fumés, seraient calmés par un souffle de sable doux et caressant.

Le résultat est assez proche de mon rêve olfactif. Après une envolée légèrement animale de pierre d’Afrique, d’encens et de labdanum, le cuir apparaît, très velouté. Cet effet est sans doute dû au santal, non revendiqué, mais avec le oud du Bangladesh et l’infusion de cuir maison, ils forment une sorte de voile de peau, très sensuel avec un effet velours, mat. Les notes fumées sont discrètes, mais présentes.

Dans son ensemble, il a ce petit côté noble, altier et légèrement vintage que peut avoir aussi Santal Noble de Maître Parfumeur et Gantier. Nuit de Feu est à la fois crépitant et apaisant, il nous transporte dans les dunes, au soleil couchant, avec les étoiles qui pointent leur nez.

Même si ce n’est pas une évidence au premier nez pour tous les parfums, la maison Vuitton utilise des matières de très belle qualité, c’est une exigence du parfumeur et cela se ressent au porté. Un vrai coup de cœur de 2020 !

parade celine

Parade (Celine)

Lors de ma découverte des parfums de la marque, La Peau Nue m’a paru le plus Celine de tous, Black Tie sans doute le plus Hedi Slimane. Nightclubbing m’a plu mais la vanille ressortait trop sur ma peau. La véritable surprise, c’est Parade.

Lumineux, chatoyant, il a l’envolée d’une belle Cologne, mais c’est une eau de parfum et je me suis laissé surprendre par l’évolution sur peau, où le néroli et le jasmin donnent du cœur et de la structure, avec un effet scintillant qui ne tombe pas dans la caricature des fleurs d’oranger « classiques » qui pullulent en ce moment.

L’hédione, à l’odeur jasminée, contribue largement à cet effet, donne de la finesse au sillage et permet de faire un lien en clair-obscur avec les notes de fond, plus sombres et mystérieuses. On se retrouve dans les sous-bois, avec la mousse d’arbre et des muscs duveteux qui apportent de la tenue et une certaine harmonie. Parade me fait penser à Un Jardin sur la Lagune en moins bois ambrés ou a Néroli Outrenoir en plus fin.

Avec beaucoup d’élégance, et parce qu’il a su me surprendre, Parade constitue une belle parade à la morosité ambiante !

 

Connaissez-vous ces parfums ? Lequel vous tente le plus ?

7 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

2 commentaires à “Parade, Nuit de Feu : Sniff-test Parfumista

  1. Laure

    Bonjour,
    Je connais les deux maisons, mais pas les fragrances du Sniff-test.
    Nuit de Feu permet de s’évader, mais ne me correspond pas vraiment.
    En revanche Parade est tentant. Les fleurs d’oranger originales et signées ne sont pas légion.
    Belle journée parfumée

  2. pierrodel

    Bonsoir, je ne connais aucun des deux, mais Nuit de feu à l’air vraiment très intéressant. J’aime les cuirés plutôt ronds, et l’encens est une note que j’affectionne.
    Il a donc tout pour me plaire.

Leave a reply to Laure Annuler la réponse.

obligatoire