La rentrée est très riche en nouveautés. Alors Parfumista a décidé de vous proposer une sélection de fragrances masculines et mixtes en 2 parties. Tout d’abord, un peu de chaleur, de mystère et de (ré)confort.

Voici un dossier davantage destiné aux hommes. Pour info, pour les lectrices de Parfumista, les parfums avec une astérisque sont présentés comme mixtes !

Potions mystiques, dangereusement envoûtantes…

Parfum pour initiés, Tabac Tabou* de Parfum d’Empire ose, comme son nom l’indique, une note majeure de tabac. Elle est soutenue par des ‘herbes folles’, de l’immortelle et des accents de cuir.

Pour les 15 ans de The Different Company, Le 15* célèbre un bois sacré : le palo santo. Bergamote, cèdre Atlas et encens complètent ce joli boisé épicé.

Avec son dernier parfum Floriental*, Comme des Garçons s’attaque à une fleur muette, la fleur de ciste (vous connaissiez peut-être déjà la résine de l’arbre : le labdanum). Ici, le santal et le vétiver apportent un côté boisé à cet oriental… finalement pas si floral.

Résines toujours : diptyque propose une nouvelle fragrance au sein de sa Collection 34 : Benjoin Bohème*. Suave et chic, elle retranscrit l’esprit de Saint-Germain-des-Prés en associant graine d’angélique, styrax et patchouli.

nouveau visuel n1

Tabac Tabou (Parfum d’Empire), Le 15 (The Different Company), Floriental (Comme des Garçons), Benjoin Bohème (diptyque)

Sombre et chaleureux, Gaïac Mystique* de Givenchy ensorcelle avec ses notes enveloppantes d’iris et d’encens. Sa structure orientale-boisée repose sur un autre bois sacré… vous l’aurez deviné par son nom : le gaïac.

Voyages d’essences

Boss Bottled Oud revisite le classique d’Hugo Boss grâce aux notes fumées et cuirées du bois de oud, un ingrédient très apprécié au Moyen-Orient. Plus commercial que d’autres parfums de cette sélection, il n’en demeure pas moins très distingué. Un oud intéressant… et à prix très raisonnable.

On reste dans la richesse et l’opulence avec Ambre Impérial*. Van Cleef & Arpels invite à découvrir un accord ambré composé d’ingrédients suaves comme la fève tonka et le benjoin. Dans cette escapade orientale, les bois sont là aussi, et on penserait presque à une version masculine d’Eau des Merveilles d’Hermès.

A découvrir pour ceux en quête de créations rares : Origino* de la nouvelle marque de niche Jeroboam. La fragrance (dont le nom signifie ‘origine’ en esperanto !) est dominée par ‘des muscs énigmatiques’ relevés d’épices comme la muscade et le genièvre. En dépit de leur nom, les parfums Jeroboam ont des petits conditionnements (30 ml), mais une concentration renforcée (extrait).

nouveau visuel n2 - Copie

Bottled Oud (Hugo Boss), Gaïac Mystique (Givenchy), Ambre Impérial (Van Cleef & Arpels), Khamsin (Pour toujours), Origino (Jeroboam)

Enfin, on vous recommande chaudement Khamsin de la marque Pour Toujours. Ce ‘vent de sable chaud du désert’ souffle un mélange de narcisse, de oud et de safran avec une touche plus animale.

Nouveaux gourmands, vous allez croquer !

L’élégant Noir Exquis* de l’Artisan Parfumeur revêt des facettes gourmandes de café, de sirop d’érable et de marron glacé. Chaleureux et addictif, il se déguste comme un ambré. Un parfum parfait pour ceux qui n’aiment habituellement pas les gourmands !

A contre-pied du discours naturel, Cartier a créé plus tôt en 2015 L’Heure Perdue*, un parfum… 100% synthétique ! Ses facettes lactées et poudrées rappellent la douceur d’une madeleine ou de la peau. Gourmet peut-être, gourmand point du tout.

nouveau visuel n6

Noir Exquis (L’Artisan Parfumeur), Burning For You (IKKS), Au Masculin (Lolita Lempicka), L’Heure Perdue (Cartier)

Si vous aimez les parfums au design décalé, on vous propose Burning For You de IKKS. Son flacon ‘enflamme les sens’ d’une suave brûlure de poivre Sichuan, santal adoucie de fève tonka et de fruits noirs.

Il revient… Au Masculin de Lolita Lempicka ose la version eau de parfum intense. Son accord ‘bois de réglisse’ est renforcé par des notes de oud (un ingrédient toujours tendance décidément), mais aussi de myrrhe et d’iris. Attention, corsé !

Autre création au sillage atomique, Ultra Male de Jean Paul Gaultier s’émancipe largement du parfum originel de 1995. Dans son flacon bleu noir (photo d’entête), il évolue vers des tonalités fruitées-vanillées puissantes… et gourmandes.

Dossier à suivre ici…

Et vous, à quels parfums succomberez-vous ?

5 personnes aiment cet article.

3 commentaires à “Nouveautés masculines et mixtes : des parfums corsés !

  1. Daniel Lechat

    Bonsoir,
    Je succomberais plutôt à Tabac Tabou, dernière création du talentueux Marc-Antoine Corticchiatto.
    Découvert au salon Pitti Fragranze à Florence, j’ai pu l’apprécier quelques temps grâce à un échantillon offert par la très gracieuse et charmante Élise qui officiait ce jour là !
    Le parfum s’ouvre sur une envolée de feuilles de tabac grasses et miellées.
    Une brassée d’herbes sauvages s’entremêle, laissant apparaître un rayon de narcisse.
    Cette fragrance commence sous le ciel cubain pour finir la nuit tombante dans l’animalité de la savane.
    Tabac Tabou enivre les sens.
    Sublime

    1. Parfumista

      Bonsoir Daniel,
      Merci de votre commentaire voyageur et très inspiré.
      Bonne soirée parfumée

  2. Laure

    Bonjour et merci pour cette belle sélection corsée, un peu trop pour moi il faut l’avouer.

    Toutefois, Ambre Impérial et sa parenté avec l’Eau des Merveilles que je porte, retient toute mon attention.

    Une mention particulière pour le flacon de Benjoin Bohème de Diptyque qui sort un peu des sentiers battus chez eux.

    Bonne journée à l’équipe !

Laisser un commentaire

obligatoire