L’été indien qui s’est prolongé au-delà de nos espérances, a cédé la place à l’automne. Accords boisés, effluves ambrés et chatoyants : l’heure est aux parfums chaleureux, pour se consoler des brumes hivernales qui se profilent à l’horizon.

mona di orio_thierry mugler_atkinsons

Parfumista vous a concocté une smell-list de saison, pour s’envelopper de sillages ronds et sensuels, comme on se loverait dans un pull angora moelleux. Exclusives ou grand public, nouvelles ou à redécouvrir, ces fragrances conjuguent premiers frimas avec douceur. Une sélection réalisée par Sophie de My Blue Hour, nouvelle contributrice de Parfumista.

Une série qui s’ouvre sous le signe de l’actualité, riche en nouveautés. A l’image du Chyprissime de Thierry Mugler, qui vient s’inscrire au cœur d’une gamme inédite, Les Exceptions. Revisitant chaque grand accord de la parfumerie à sa manière, la marque signe un Chypre à la fois moderne et élégant. Une vision contemporaine, où une jolie poire, loin des fruits ultra-glucosés à la mode, s’est glissée au cœur du parfum, tout en restant fidèle à l’adn du genre, avec son patchouli clair et lumineux, tout en finesse. Chic, intemporel et sophistiqué.

trio_l'artisan parfumeur 2014

Lancements et discontinuations se succèdent parfois chez L’Artisan Parfumeur à un rythme fantaisiste… Mais qui n’est pas sans offrir aussi son lot de réjouissances, puisque la marque réédite trois jolies fragrances, L’Eau du Caporal, Œillet Sauvage mais aussi Tea For Two. Une gourmandise subtile, qui n’a pas son pareil pour réchauffer les froides soirées d’hiver avec son thé fumé piqué d’épices, arrondi de notes délicieusement miellées.

La Maison Mona Di Orio revient sous les projecteurs cet automne avec une nouvelle histoire, celle de la Collection Monogramme. Le premier opus se veut un hommage à cette muse d’artistes au charme magnétique, Marchesa Casati. Une partition troublante, où les épices (baies roses, cardamome et safran) se marient au réglisse et à l’encens. En fond, volutes boisées et baumées achèvent d’insuffler à ce Myrrh Casati une aura intrigante et mystérieuse.

hypnotic poison eau de parfum_dior

Faut-il encore vanter le pouvoir ensorcelant d’Hypnotic Poison de Dior ? Ses effluves teintés de jasmin et d’amande amère, faussement inoffensifs, en ont envoûté plus d’un. Cette année, l’élixir sexy se réinvente à travers une concentration eau de parfum. Un sortilège qui fait la part belle au réglisse, mais aussi à la vanille et à la fève tonka, pour mieux nous attirer dans son sillage. Si je préfère l’eau de toilette pour sa personnalité marquée, cette nouvelle version ne démérite vraiment pas dans un registre plus gourmand. Avis aux amatrices…

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais Atkinsons était une maison ancienne, autrefois très réputée à Londres, pour ses colognes et produits de soin. Elle nous revient aujourd’hui avec une large gamme de fragrances, dont le très joli Odd Fellow Bouquet. Une composition où le tabac miellé flirte avec les notes ambrées du labdanum, et s’enrichit d’une facette poudrée qui fleure bon l’héliotrope. Un parfum généreux, dont la sensualité vous ferait presque oublier la morte saison.

Et vous, quelles fragrances vous tentent pour cet automne ? Avez-vous senti certains parfums de cette sélection ?

6 personnes aiment cet article.

9 commentaires à “La sélection automne de Parfumista

  1. Laure

    Bonjour,

    Merci pour cette très jolie sélection d’automne que vous nous avez concoctée.

    La gamme « Les Collections » de Thierry Mugler attise ma curiosité, ainsi que Odd Fellow Bouquet de la Maison Atkinsons..

    Parmi cette sélection, je connais Tea For Two et Hypnotic Poison, mais en edt. Je testerais bien la version edp pour me faire une idée de la facette gourmande.

    1. Parfumista

      Bonjour chakim,
      Nous n’avons tout simplement reçu aucun commentaire… il a du se perdre dans les méandres d’internet :)
      Samantha

  2. chakim

    Ça n’est pas grave du tout lol !

    Donc je recommence :
    – Tea for Two : une très jolie création de Bertrand Dufauchour. Je viens de ressortir mon flacon.
    – Les Exceptions de Thierry Mugler : je n’en avais pas entendu parler bien entendu. La curieuse que je suis a fait des recherches et que dire ??? Plein de tentations (comme j’aimerais sentir Over the Musk et Oriental Express !)
    – Hypnotic Poison, dont une de mes filles dit que la fragrance sent la pâte à modeler, je l’aime bien mais à petite dose !
    – J’aime beaucoup le Odd Fellow Bouquet de Atkinsons et sa jolie odeur de tabac miellé
    – Je ne connais pas trop les Mona di Orio donc encore une tentation !

    Et moi qui pensais ne plus avoir d’envies parfumées !
    Merci pour ce bel article !

  3. serpolette

    Merci de ces jolies idées Ces exceptions Mugler sont tres tentantes la fougère furieuse me tente beaucoup puisqu’à la composition classique de le fougère s’ajoute une touche d’ambre, histoire de la réchauffer un peu .

    J’aimerais aussi poser une question plus générale : moi qui ne suis pas jeune du tout, je peux confirmer que les parfums nouveaux ne ressemblent nullement à ceux que j’ai connus, aimés et portés : je citerais simplement L’heure bleue , Vol de nuit et Mitsouko qui m’ont enchantée mais le font beaucoup moins aujourd’hui.
    Ma question est donc la suivante : ne serait-il pas moins décevant de s’attacher à un parfum plus récent dont on ne pourrait regretter le charme disparu ? C’est dans cette direction que je cherche, sans avoir trouvé pour l’instant l’objet de mes rêves malgré beaucoup d’achats décevants.
    Qu’en pensez vous ?

    1. Parfumista

      Bonjour Serpolette,
      Merci de votre message!
      Êtes-vous moins enchantée par L’Heure Bleue, Mitsouko etc parce que vous avez l’impression que leur fragrance a changé ?
      Ou alors sont-ce vos goûts qui ont évolué ? Dans ce cas-là, vous avez sans doute raison de chercher à découvrir de nouveaux parfums coup de coeur. Qu’il s’agisse de nouveautés ou d’anciens parfums jamais portés d’ailleurs.
      Les modes changent en effet, et on peut très bien adorer aujourd’hui une fragrance dont on est complètement passé(e) à côté lors de son lancement.

  4. Aaricia

    Mes chouchoux d’hiver : Ambre Narguilé (Hermès), qu’on ne présente plus, découvert l’an dernier, et 2 autres découverts cette année : Nuit Magnétique (The Different Company) et Labdanum 18 (Le Labo).
    Qu’est-ce que je les aime, ces trois-là !

  5. Isabelle

    L’automne est une saison qui se prête bien à l’iris, surtout lorsqu’il pleut (mon chouchou : Bois d’iris de Van Cleef & Arpels). Lorsque les températures descendent, les ambrés sortent me réchauffer : Ambre sublime, Ambre Narguilé, Gomma d’Etro… ou le superbe Ambre Nuit de Dior !

Laisser un commentaire

obligatoire