bandeau concretesExtrait, cologne, élixir, eau très fraîche… Tandis que certains hésitent encore entre les différentes concentrations disponibles, de rares initiés s’orientent carrément vers les parfums solides.

concrete mure et musc_artisan parfumeurLe magazine ELLE a envisagé le retour sur le devant de la scène de cette façon traditionnelle de se parfumer.

Parmi les avantages cités, ELLE évoque notamment l’absence d’alcool, la mobilité, la tenue, l’élégance et le prix.

Photo ci-dessus (de gauche à droite) : Concrète au Mimosa d’Yves Rocher ; Concrète au Thé Vert de L’Occitane ; Concrète Daisy de Marc Jacobs ; Concrète de Sac Elle Yves Saint Laurent. Photo de gauche : Concrète Mûre et Musc de L’Artisan Parfumeur.
 

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Souhaiteriez-vous voir plus de parfums sous forme de concrète ?

4 personnes aiment cet article.
Partagez cet article

3 commentaires à “Les parfums solides, ringards ou tendance ?

  1. Parfumista

    Pour info : certains produits en photo ci-dessus sont des éditions limitées, et ne sont donc plus forcément disponibles à la vente.

  2. Bourret

    Je n’en ai jamais eu. Mais je pense que c’est une bonne idée.
    On peut avoir les concrètes sous la main, dans son sac… partout à disposition. C’est moins encombrant qu’un flacon.
    Sur la peau elles doivent laisser une empreinte parfumée plus forte que l’eau de toilette ou le parfum.

  3. Isabelle

    Pour reprendre les arguments du Elle :

    -absence d’alcool : on l’accuse de beaucoup de maux, mais l’alcool permet de donner de l’intensité au parfum et de la tenue, non négligeable
    -mobilité : très pratiques, ces petits parfums solides peuvent être facilement transportés et peuvent être considérés comme de jolis accessoires, voire des petits bijoux
    -tenue : d’autant que l’on peut faire des retouches tout au long de la journée
    -élégance : je ne trouve pas ça si élégant de mettre son doigt dans un parfum solide…
    -prix : logique, puisqu’on ne paye pas le flacon en verre, et qu’en terme de logistique (transport, stockage) c’est également moins coûteux pour une marque

    En revanche de là à dire que c’est l’avenir du parfum, rien n’est moins sûr.
    J’ai l’impression que les marques qui proposent ce type de parfumage le proposent de manière anecdotique et non systématique. Enfin peu de marques de niche le proposent.
    La cliente n’est peut-être tout simplement pas encore prête à faire l’impasse sur la vaporisation, acte ô combien sensuel.

Laisser un Commentaire (attention : les smileys peuvent poser problème)

obligatoire